Stephanie Balmir VILLEDOUIN

Stéphanie Balmir VILLEDROUIN, Ministre du Tourisme de 2014 à 2016, honorée par l’AGP

En ce qui concerne le tourisme et les industries créatives, Stéphanie Balmir VILLEDOUIN est une figure emblématique et remarquable en Haiti. Elle fut nommée dans le gouvernement de Garry Conille à la tête du Ministère du tourisme, le 20 octobre 2011, puis de celui du Ministère du Tourisme et des Industries Créatives (MTIC) le 2 avril 2014. Elle reste en fonction à ce poste jusqu’au 23 mars 2016 où elle fut remplacée par Didier Hyppolite. Alors qu’elle héritait la disponibilité des fonds PETROCARIBE, ses réalisation infrastructurelles et sa promotion du potentiel touristique haitien à l’échelle internationale ont beaucoup aidé dans l’amélioration de l’image d’Haiti au niveau international. Dans cette optique, l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) qui gère le patrimoine culturel le plus important de l’Ile d’Haiti (Haiti et République Dominicaine), Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR), a rendu un hommage et décerné des distinctions à des personnalités contribuant au développement du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers, à des personnalités ayant contribué énormément à l’élaboration du Plan de Gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers et à des parties prenantes du PNH-CSSR ayant été distinguées pour leur implication dans le Parc. Au terme de la fin du projet PAST en date du 29 juillet 2022, l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) n’a pas laissé sauter cette occasion pour rendre un hommage mérité à Madame Stéphanie Balmir VILLEDOUIN et d’autres personnalités haitiennes et étrangères ayant contribué dans l’établissement d’une Autorité de gestion au PNH-CSSR, dans la protection et promotion du Parc National Historique et dans l’investissement dans l’une ou l’autre des communes du PNH-CSSR, c’est-à-dire, Milot, Dondon, Plaine du Nord et Grande Rivière du Nord. Considérant que la reconnaissance est la mémoire du cœur, les contributions de Stéphanie Balmir VILLEDOUIN, Ministre de la Culture de 2014 à 2016, au renforcement du Parc National Historique sont perçues comme un travail réalisé avec amour pour le patrimoine culturel haitien. Outre que Stéphanie Balmir VILLEDOUIN, quelles sont les vingt-neuf (29) autres personnalités haitiennes et étrangères contribuant au processus du développement du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ayant reçu, cette année 2022, des distinctions ? Quelles sont les personnalités ayant contribué énormément à l’élaboration du Plan de Gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ? Pourquoi Stéphanie Balmir VILLEDOUIN est-elle honorée et quelle est sa contribution au PNH-CSSR ? Quelle sont les autres parties prenantes du PNH-CSSR ayant été distinguées pour leur implication dans le Parc ? [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture
Marie Laurence DURAND

Marie Laurence DURAND, Coordonnatrice de Programme culture de l’UNESCO, honorée par l’AGP

Marie Laurence DURAND est une figure proue de la culture dans le monde. Suite à ses réalisations personnelles et professionnelles, elle est, depuis des années, Coordonnatrice de Programme culture au bureau de l’Organisation des Nations-Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) en Haiti. Dès lors, Madame Marie Laurence DURAND ne cesse d’impressionner la communauté culturelle à travers son implication dans les activités structurelles de gestion culturelle. Ainsi, l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) qui gère le patrimoine culturel le plus important de l’Ile d’Haiti (Haiti et République Dominicaine), Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR), n’a pas laissé sauter cette occasion pour rendre un hommage mérité à trente (30) personnalités haitiennes et étrangères ayant contribué d’une façon ou d’une autre dans la structuration de l’AGP, dans la protection et promotion du Parc National Historique et dans l’investissement dans une ou autre des communes du PNH-CSSR, c’est-à-dire, Milot, Dondon, Plaine du Nord et Grande Rivière du Nord. Considérant que la reconnaissance est la mémoire du cœur, les contributions de Marie Laurence DURAND, Coordonnatrice de Programme culture de l’UNESCO en Haiti, sont perçues comme un atout majeur au renforcement structurel du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers. Outre que Marie Laurence DURAND, quelles sont les vingt-neuf (29) autres personnalités haitiennes et étrangères contribuant au processus du développement du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ayant reçu, cette année 2022, des distinctions ? Quelles sont les personnalités ayant contribué énormément à l’élaboration du Plan de Gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ? Pourquoi Monique ROCOURT est-elle honorée et quelle est sa contribution au PNH-CSSR ? Quelle sont les autres parties prenantes du PNH-CSSR ayant été distinguées pour leur implication dans le Parc ? [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture
Eddy Lubin

Eddy LUBIN, Archéologue et Ministre de la Culture de 2007 à 2008, honoré par l’AGP

En Haiti, Eddy LUBIN est perçu comme le plus apte dans le domaine d’histoire, de patrimoine et d’archéologie. A cet effet, il fut Ministre de la Culture et de la Communication de 2007 à 2008 sous le gouvernement de Jacques-Edouard Alexis. Ses fonctions dans l’administration publique et dans sa vie professionnelle ont beaucoup aidé dans la recherche et découverte archéologique, dans le renforcement de la culture et dans la conservation des patrimoines culturels d’Haiti. En effet, Eddy LUBIN apporte une grande contribution à l’Institut de Sauvegarde du Patrimoine National (ISPAN) et à la communauté haitienne en termes de transmission du savoir historique et patrimonial à partir des faits et récits. Dans cette optique, l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) qui gère le patrimoine culturel le plus important de l’Ile d’Haiti (Haiti et République Dominicaine), Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR), a rendu un hommage et décerné des distinctions à des personnalités contribuant au développement du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers, à des personnalités ayant contribué énormément à l’élaboration du Plan de Gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers et à des parties prenantes du PNH-CSSR ayant été distinguées pour leur implication dans le Parc. Ainsi, ces mérites ne sauraient que le fruit d’un travail et d’une coordination symbiotique de différentes personnalités ayant contribué d’une façon ou d’une autre à un mieux etre au PNH-CSSR et à la création de l’AGP y compris à l’élaboration d’un ensemble de procédures, mécanismes et outils qui serviront bientot à une gestion optimale et de standard du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers. De ce fait, au terme de la fin du projet PAST en date du 29 juillet 2022, l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) n’a pas laissé sauter cette occasion pour rendre un hommage mérité à Monsieur Eddy LUBIN et d’autres personnalités haitiennes et étrangères ayant contribué  dans l’établissement d’une Autorité de gestion au PNH-CSSR, dans la protection et promotion du Parc National Historique et dans l’investissement dans l’une des communes du PNH-CSSR, c’est-à-dire, Milot, Dondon, Plaine du Nord et Grande Rivière du Nord. Considérant que la reconnaissance est la mémoire du cœur, les contributions d’Eddy LUBIN, Ministre de la Culture de 2007 à 2008, au renforcement du Parc National Historique sont perçues comme un travail réalisé avec amour pour le patrimoine culturel haitien et l’archéologie. Outre qu’Eddy LUBIN, quelles sont les vingt-neuf (29) autres personnalités haitiennes et étrangères contribuant au processus du développement du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ayant reçu, cette année 2022, des distinctions ? Quelles sont les personnalités ayant contribué énormément à l’élaboration du Plan de Gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ? Pourquoi Eddy LUBIN est-il honoré et quelle est sa contribution au PNH-CSSR ? Quelle sont les autres parties prenantes du PNH-CSSR ayant été distinguées pour leur implication dans le Parc ? 

Continuer la lecture
Classement des meilleures universités d'Haiti en 2022

Top : Classement des meilleures universités d’Haiti en 2022

Depuis 2020, un classement des meilleures universités d’Haiti est paru dans les colonnes de LE SCIENTIFIQUE selon une approche méthologique et scientifique. Dans cette optique, cette approche utilise quatre (4) indicateurs vérifiables pour mesurer la performance des universités haitiennes. Ces quatre (4) indicateurs sont le nombre de résultats pertinents répondant à une requête d’un internaute, sous la forme de mots-clés, sur Google à propos des universités, le nombre de résultats pertinents répondant à une requête d’un internaute, sous la forme de mots-clés, sur Yahoo à propos des universités, le niveau académique des professeurs dispensant les cours aux universités (M.Sc & Ph.D) (note de base sur 100 multipliée par 100,000) et la rigueur académique des universités en termes de production et de publication d’articles (note de base sur 100 multipliée par 100,000). Dans le cadre de ce classement, les résultats se présentent sous la forme d’une requête composée du nom de l’Université étudiée. Les moteurs de recherche Google et Yahoo sont pris en compte du fait qu’ils sont les plus utilisés en Haiti. Car, Google est le moteur de recherche sur internet de référence pour tous les acteurs du SEO. En effet, elle concentre plus de 90% des parts de marchés. Yahoo est le troisième moteur de recherche sur internet. Il concentre plus de 1,36 % des parts de marchés. En conséquence, quelles sont les meilleures universités d’Haiti pour l’année 2022 ?

Continuer la lecture

Un Juge d’instruction du Cap-Haïtien écrit au CSPJ et rend son tablier

Emmanuel VERTILAIRE est le nom du Juge d’instruction au Tribunal de Première Instance (TPI) du Cap-Haïtien qui vient de rendre son tablier au Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) en Haïti à cause de l’irrespect des principes d’indépendance, d’impartialité et de légalité de ce conseil et des Gouvernements haïtiens. Il n’est pas toujours facile d’identifier des juges droits en Haïti à cause de la corruption et du manque d’éthique, mais le Cap-Haïtien a encore fait son nom dans la rectitude, c’est-a-dire, à la conformité à la règle droite, aux vrais principes, à la saine raison. Pour la petite histoire, Emmanuel VERTILAIRE est le Juge d’instruction qui avait inculpé le Délégué Départemental du Nord, Antonio JULES, dans l’affaire Café Trio où Jacques Henri Dubois, l’animateur de l’orchestre Tropicana d’Haïti, fut mort par asphyxie, le 28 avril 2018 au Cap-Haïtien, suite au lancement des gaz lacrymogènes dans une salle remplie d’invités. À cet effet, Antonio Jules fut inculpé dans l’affaire. Emmanuel VERTILAIRE s’est toujours positionné du côté de la justice et du respect des valeurs morales. Néanmoins, dans un pays corrompu comme Haïti, le comportement droit du Juge Emmanuel VERTILAIRE a des conséquences néfastes pour sa carrière. Dans cette optique, il n’a pas resté bouche bée face à l’impartialité du CSPJ qui se laisse dépendre de la politique de clan depuis les Gouvernements de Jovenel MOÏSE jusqu’au gouvernement d’Ariel HENRY. Pourquoi le Juge d’instruction au Tribunal de Première Instance (TPI) du Cap-Haïtien écrit au CSPJ et rend son tablier ? [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture
PAYS PAUVRES

Quels sont les pays les moins avancés, en développement et développés en 2022 ?

Tous les trois (3) ans, le Comité des politiques de développement composé d’un groupe d’experts indépendants fait rapport au Conseil économique et social de l’Organisation des Nations-Unies (ONU) afin de définir les listes des pays les moins avancés (PMA), des pays en développement (PED) et des pays développés. À l’issue d’un examen triennal, le Comité peut recommander, dans son rapport au Conseil économique et social, que des pays soient ajoutés à la liste des pays les moins avancés (PMA) ou en soient retirés. Ainsi, le dernier rapport de 2021 sur les pays les moins avancés établi par la Conférence des Nations-Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) montre que l’Afrique est le continent ayant le plus grand nombre de pays les moins avancés. En deuxième lieu vient l’Asie. L’Amérique contient un seul PMA (Haiti). L’Europe ne contient aucun PMA. Quels sont les pays les moins avancés (PMA) ? Quels sont les pays en développement (PED) ? Quels sont les pays développés ? Haiti est-elle au meme niveau que la République Dominicaine ? [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture

L’OEA reconnaît son échec en Haïti et sa création de gangs dans le pays

Alors qu’Haïti s’adhère à l’OEA depuis 1948 et à l’ONU depuis 24 octobre 1945, aujourd’hui fait encore 22 ans depuis les dernières interventions des forces de l’Organisation des Nations-Unies (ONU) en Haïti sous plusieurs dénominations (MINUSTAH, MINIJUSTH, BINUH formellement et Core Group dans l’informel). Malgré tout, le taux de pauvreté et de criminalités croit cumulativement en Haïti comme la mauvaise herbe au point que trois présidents d’Haiti (René Garcia PREVAL,  Jean Claude Duvalier & Jovenel MOISE) sont morts dans des situations douteuses sous la période d’intervention de l’ONU en Haiti. Dans cette optique, l’Organisation des États américains (OEA) a accusé ce lundi 8 août 2022 la communauté internationale et les forces internes haïtiennes de la crise institutionnelle en Haïti. Si l’on considère la première mission d’observation de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), en décembre 1990, apportant son soutien à un processus électoral haitien en dehors des cadres classiques de la décolonisation ou du règlement d’un conflit, on peut déduire qu’Haiti est sous la colonisation de l’ONU depuis Vingt-deux (22) ans. En préambule, il est à mentionner que l’ONU possède meme un syndicat en Haiti denommé « Core Group ». Ce dernier est composé des Ambassadeurs d’Allemagne, du Brésil, d’Espagne, des États-Unis d’Amérique, de la France, de l’Union Européenne, ainsi que du Représentant spécial de l’Organisation des États Américains et de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies. Pourquoi l’Organisation des États américains (OEA) a accusé la communauté internationale et les forces internes haïtiennes de la crise institutionnelle en Haïti ? [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture
Monique ROCOURT

Monique ROCOURT, Ministre de la Culture de 2014 à 2015, honorée par l’AGP

En ce qui concerne la culture et le patrimoine, Monique ROCOURT est l’une des personnalités qui a marqué son parcours professionnel. A cet effet, elle fut Directrice de l’Institut de Sauvegarde du Patrimoine National (ISPAN) et Ministre de la Culture. Ses fonctions dans l’administration publique ont beaucoup aidé dans le renforcement de la culture et dans la conservation des patrimoines culturels d’Haiti. Dans cette optique, l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) qui gère le patrimoine culturel le plus important de l’Ile d’Haiti (Haiti et République Dominicaine), Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR), a rendu un hommage et décerné des distinctions à des personnalités contribuant au développement du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers, à des personnalités ayant contribué énormément à l’élaboration du Plan de Gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers et à des parties prenantes du PNH-CSSR ayant été distinguées pour leur implication dans le Parc. Ainsi, ces mérites ne sauraient que le fruit d’un travail et d’une coordination symbiotique de différentes personnalités ayant contribué d’une façon ou d’une autre à un mieux etre au PNH-CSSR et à la création de l’AGP y compris à l’élaboration d’un ensemble de procédures, mécanismes et outils qui serviront bientot à une gestion optimale et de standard du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers. De ce fait, au terme de la fin du projet PAST en date du 29 juillet 2022, l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) n’a pas laissé sauter cette occasion pour rendre un hommage mérité à Madame Monique ROCOURT et d’autres personnalités haitiennes et étrangères ayant contribué  dans l’établissement d’une Autorité de gestion au PNH-CSSR, dans la protection et promotion du Parc National Historique et dans l’investissement dans l’une des communes du PNH-CSSR, c’est-à-dire, Milot, Dondon, Plaine du Nord et Grande Rivière du Nord. En ce sens, vu que le PNH-CSSR est reconnu tant en Haïti qu’à l’échelle mondiale pour sa forte valeur patrimoniale et paysagère au point que ICOMOS (2015) affirme que « les monuments du Parc National Historique d’Haïti sont les premiers à avoir été bâtis par des esclaves d’origine africaine ayant conquis leur liberté », considérant que la reconnaissance est la mémoire du cœur, les contributions de Monique ROCOURT, Ministre de la Culture de 2014 à 2015, au renforcement du Parc National Historique sont perçues comme un travail réalisé avec amour pour le patrimoine culturel haitien. Outre que Monique ROCOURT, quelles sont les vingt-neuf (29) autres personnalités haitiennes et étrangères contribuant au processus du développement du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ayant reçu, cette année 2022, des distinctions ? Quelles sont les personnalités ayant contribué énormément à l’élaboration du Plan de Gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ? Pourquoi Monique ROCOURT est-elle honorée et quelle est sa contribution au PNH-CSSR ? Quelle sont les autres parties prenantes du PNH-CSSR ayant été distinguées pour leur implication dans le Parc ? [Lire la suite sur]

Continuer la lecture
AGP, un vrai modèle collégial de gestion pour les Parc Nationaux d’Haïti et les pays en développement

AGP, un vrai modèle collégial de gestion pour les Parc Nationaux d’Haïti et les pays en développement

Dans le cadre du Projet de Préservation du Patrimoine et Appui au Secteur Touristique surnommé PAST, un don a été accordé à l’État d’Haïti, lequel fond a été géré par l’organe fiduciaire, l’Unité Technique d’Exécution (UTE), sous la hiérarchie du Ministère de l’Économie et des Finances (MEF). Alors que ce projet arrive à son terme ce vendredi 29 juillet 2022, l’analyse des résultats obtenus montre que la mise en place d’une structure permanente de gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR) connue sous le nom de l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) est l’un des trois (3) principaux sous-projets réussis dans la mise en œuvre de ce projet PAST. Le deuxième autre projet quasi réussi est celui de l’élaboration du plan de gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers. Entre autres, il est à mentionner que l’appui qu’a reçu l’Organisation de Gestion de Destination du Nord d’Haïti (OGDNH) du projet PAST pour accompagner des Organisations Communautaires de Base (OCB) facilite un meilleur renforcement de ces OCB et permet l’implémentation de plusieurs mini-projets dans les zones cibles du projet… [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture

SOS : Les Dominicains font des découvertes scientifiques en Haïti

C’est un fait relayé avec beaucoup de déception du côté haïtien, car les Dominicains font des découvertes scientifiques en Haïti alors que les Haitiens se battent incessamment comme des idiots de dernière espèce pour la prise du pouvoir en faisant une politique traditionnelle sans appliquer les principes de la science et du développement durable. Malheureusement pour les politiciens haïtiens qui ne croient pas dans la recherche scientifique comme vecteur de développement d’un pays. C’est triste que des espèces végétales existent en Haïti mais ne soient pas découvertes par des haïtiens. Malgré la crise sociopolitique d’Haïti et l’insécurité régnant en Haïti, cela n’a pas empêché au Chercheur Dominicain en conservation et photographe Eladio Fernández de s’aventurer dans le Nord d’Haïti, zone clé de biodiversité d’Haïti, à la recherche d’un magnolia décrit par le botaniste Erik Ekman en 1925, perdu pour la science depuis 97 ans. Mentionnons que Magnolia emarginata est l’une des cinq espèces décrites à Hispaniola, et comme l’ébène vert, Magnolia pallescens, elles sont en danger d’extinction. D’après des informations, le Gouvernement d’Haïti n’était même pas au courant de l’exploration dominicaine dans le Nord du pays par force de se battre pour la prise du pouvoir et pour ce qui lie à l’existentialisme. Fernández espère retourner bientôt en Haïti, il soupçonne qu’il y a un magnolia dans la région qui n’a pas encore été décrit par la science… [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture
Distinction

Dithny Joan RATON, Ministre de la Culture de 2015 à 2017, honorée par l’AGP

De nos jours, l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) qui gère le patrimoine culturel le plus important de l’Ile d’Haiti (Haiti et République Dominicaine), Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR), est devenue un modèle de gestion stratégique et opérationnelle pour les Parc Nationaux des pays en développement comme Haiti. Ainsi, cette mérite ne saurait que le fruit d’un travail et d’une coordination symbiotique de différentes personnalités ayant contribué à la création et structuration de l’AGP y compris à l’élaboration d’un ensemble de procédures, mécanismes et outils qui serviront bientot à une gestion optimale et de standard du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers. De ce fait, au terme de la fin du projet PAST en date du 29 juillet 2022, l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) n’a pas laissé sauter cette occasion pour rendre un hommage mérité à trente (30) personnalités haitiennes et étrangères ayant contribué d’une façon ou d’une autre dans la structuration de l’AGP, dans la protection et promotion du Parc National Historique et dans l’investissement dans l’une des communes du PNH-CSSR, c’est-à-dire, Milot, Dondon, Plaine du Nord et Grande Rivière du Nord. En ce sens, vu que le PNH-CSSR est reconnu tant en Haïti qu’à l’échelle mondiale pour sa forte valeur patrimoniale et paysagère au point que ICOMOS (2015) affirme que « les monuments du Parc National Historique d’Haïti sont les premiers à avoir été bâtis par des esclaves d’origine africaine ayant conquis leur liberté », considérant que la reconnaissance est la mémoire du cœur, les contributions de Dithny Joan RATON, Ministre de la Culture de 2015 à 2017, au renforcement du Parc National Historique sont perçues comme le complément le plus utile énoncé dans la loi du minimum de Justus von Liebig. Outre que Dithny Joan RATON, quelles sont les vingt-neuf (29) autres personnalités haitiennes et étrangères contribuant au processus du développement du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ayant reçu, cette année 2022, des distinctions ? Quelles distinctions ont-elles reçues ? Pourquoi sont-elles honorées ? Qui est Dithny Joan RATON ? Quelle est la contribution de Dithny Joan RATON au Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers, déclaré patrimoine de l’humanité ? 

Continuer la lecture
Samuel PIERRE & AGP

Après 20 distinctions reçues dans le monde, Samuel Pierre honoré en Haïti par l’AGP

Alors qu’il est Haitien et en train de faire un travail collosal en Haiti et au Canada, le nom de Samuel PIERRE est un nom qui dépasse les présentations et résonne haut et fort dans le monde scientifique. Chaque année, Samuel PIERRE rafle des distinctions à l’échelle mondiale pour sa contribution dans le développement de la science et grace à ses actions durables dans le monde et en Haiti. Ce 29 juillet 2022, l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) qui gère le Parc National Historique Citadelle Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR), classé patrimoine de l’humanité par l’UNESCO, n’a pas laissé sauter cette occasion pour rendre un hommage mérité à ce grand scientifique haitien. Rappelons que ce Parc est reconnu en Haïti tant qu’à l’échelle mondiale pour sa forte valeur patrimoniale et paysagère au point que ICOMOS (2015) affirme que « les monuments du Parc National Historique d’Haïti sont les premiers à avoir été bâtis par des esclaves d’origine africaine ayant conquis leur liberté ». Outre que Samuel PIERRE, quelles sont les vingt-neuf (29) autres personnalités haitiennes et étrangères contribuant au développement du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ayant reçu, cette année 2022, des distinctions ? Quelles distinctions ont-elles reçues ? Pourquoi sont-elles honorées ? Qui est Samuel Pierre, ce Scientifique Haïtien vivant au Québec ? Quelle est la contribution de Samuel Pierre à la communauté scientifique ?Quelle est la contribution de Samuel Pierre au Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers, déclaré patrimoine de l’humanité ?

Continuer la lecture
Magalie FÉLIX, Directrice administrative de la Cité du savoir

L’AGP décerne 30 plaques d’honneur à des personnalités d’Haïti et du monde en 2022

Dans le cadre d’une cérémonie d’hommage organisée par l’Autorité de Gestion du Parc (AGP), ce vendredi 29 juillet 2022, au plus important patrimoine culturel d’Haïti, « Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR) », classé également par l’UNESCO comme patrimoine de l’humanité, l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) découlant du Comité Interministériel de Gestion (CIG) présidé par le Premier Ministre ou, par délégation, par le Ministre de la Culture, a procédé à la remise de distinctions à trente (30) personnalités, dont des personnes physiques et morales, haitiennes et étrangères. Les activités ont été organisées au Palais Sans-Souci de Milot, l’une des composantes dudit Parc National Historique. Rappelons que ce Parc est reconnu en Haïti tant qu’à l’échelle mondiale pour sa forte valeur patrimoniale et paysagère au point que ICOMOS (2015) affirme que « les monuments du Parc National Historique d’Haïti sont les premiers à avoir été bâtis par des esclaves d’origine africaine ayant conquis leur liberté ». Quelles sont les trente (30) personnalités haitiennes et étrangères contribuant au développement du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers qui ont reçu, cette année 2022, des distinctions de l’AGP ? Quelles sont les personnalités ayant contribué énormement à l’élaboration du Plan de Gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ?

Continuer la lecture
AGP, un vrai modèle collégial de gestion pour les Parc Nationaux d’Haïti et les pays en développement

AGP : l’un des trois meilleurs livrables du projet PAST de la Banque Mondiale

Après quatre (4) ans d’existence, l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) devient un modèle collégial de gestion incontournable pour les Parcs Nationaux d’Haïti et les pays en développement. À date, l’AGP est la première structure opérationnelle mise en place par l’État d’Haïti à travers un Comité Interministériel de Gestion (CIG) en vue de la gestion technique d’un Parc National Historique. Les premières expériences de l’AGP se font, d’octobre 2018 à juillet 2022, au plus important patrimoine culturel d’Haïti, « Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR) », classé également par l’UNESCO comme patrimoine de l’humanité. Dans le cadre du Projet de Préservation du Patrimoine et Appui au Secteur Touristique surnommé PAST, un don a été accordé à l’État d’Haïti, lequel fond a été géré par l’organe fiduciaire, l’Unité Technique d’Exécution (UTE), sous la hiérarchie du Ministère de l’Économie et des Finances (MEF). Alors que ce projet arrive à son terme, ce vendredi 29 juillet 2022, l’analyse des résultats obtenus montre que la mise en place d’une structure permanente de gestion au Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR) connue sous le nom de l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) est l’un des trois (3) principaux sous-projets réussis dans la mise en œuvre de ce projet PAST. Le deuxième autre projet quasi réussi est celui de l’élaboration du plan de gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers. Entre autres, il est à mentionner que l’appui qu’a reçu l’Organisation de Gestion de Destination du Nord d’Haïti (OGDNH) du projet PAST pour accompagner des Organisations Communautaires de Base (OCB) facilite un meilleur renforcement de ces OCB et permet l’implémentation de plusieurs mini-projets dans les zones cibles du projet. Lire la suite sur 👇

Continuer la lecture

Aristide, Groupe G8, Daly Valet, Timothé, Mathias, tous ont trahi Jean Charles Moïse

L’histoire attachée au proverbe haitien : « depi nan ginen, nèg ap trayi nèg » ne date pas aujourd’hui mais commence depuis la traite négrière en Afrique jusqu’ici en Haiti. Néanmoins, ça continue jusqu’à présent avec les potentielles trahisons dont est victime Jean Charles Moïse de la part de Jean Bertrand Aristide, du Groupe G8, de Daly Valet, de Rony Timothé, de Mathias Pierre et autres. En Haïti, c’est à peu près la dernière ligne droite de la bataille entre leaders politiques et c’est comme l’histoire d’un père qui veut détruire à tout prix le reve de son propre fils au profit de son ennemi d’orientation politique. Dans cet article, le père du parti Fanmi Lavalas représente Jean Bertrant Aristide alors que le fils émergeant de ce parti politique s’appelle Jean Charles Moise et l’ennemi du Parti Fanmi Lavalas et du Parti Politique Pitit Dessalines en termes d’orientation politique demeure le Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK). Actuellement, le Parti Politique FANMI LAVALAS dirigé par l’ancien président déchu, Jean Bertrand Aristide, joue actuellement le jeu politique du régime de PHTK de l’ancien président Michel Martelly en divisant l’électorat haïtien. Ils sont nombreux qui trahissent déjà des lignes politiques publiques pour des intérêts personnels et mesquins. Après Toussaint Louverture, qui à la fin du 18 ème siècle a été trahi, Jean Charles Moïse est le suivant qui se fait trahi de nombreuses fois par ses collaborateurs de parti. Ces derniers ne comprennent pas que le changement prend du temps et à un coût moral.  Malgré sa tentative de reconciliation d’Haiti, Jean Charles Moise trouve sur une serieuse embuche provenant de sa grande famille politique (Fanmi Lavalas). De nos jours, Haïti  fait face à de sérieux problèmes qui réduisent l’espérance de vie des haïtiens et qui les oblige soit à survivre dans l’extrême pauvreté, soit à quitter le pays en quête de meilleures conditions de vie aux États-Unis, au Chili, au Brésil, au Canada, en France, en République dominicaine, etc. Ainsi, après le cinquième assassinat d’un président d’Haïti, dont de Jean-Jacques Dessalines (Grande Rivière du Nord), Sylvain Salnave (Cap-Haïtien), Michel Cincinnatus Leconte (Saint Michel de l’Attalaye), Vilbrun Guillaume Sam (Ouanaminthe), Haïti est siégée dans un cycle infernal d’insécurité, de mauvaise gouvernance et d’extrême pauvreté. Malgré cet état de fait, le secteur privé des affaires, les leaders et partis politiques d’Haïti en guise de donner le ton ne fait que lutter pour la prise clandestine du pouvoir au détriment du peuple haïtien. Delà, les plus capables essaient de procéder à des élections au second degré alors que d’autres demandent l’organisation des élections démocratiques et participatives dans le pays. Face à ce constat, Jean Charles MOÏSE, le leader du parti politique socialiste haïtien (Parti Politique Pitit Dessalines) fait d’énormes concessions et lance une initiative d’unir Haïti selon l’approche rwandaise en tendant la main même à ses détracteurs et opposants. Malheureusement, des leaders politiques haitiens veulent à tout prix se défaire des orientations justes de Jean Charles Moise. Cet article va présenter la biographie de Jean-Bertrand Aristide et de Jean Charles Moise tout en essayant de comprendre pourquoi Jean Bertrand Aristide, Daly Valet, Rony Timothé, Groupe G8 et d’autres politiciens traditionnels combattent assidument et trahissent Jean Charles Moise malgré l’adhésion du peuple à sa ligne politique ? [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture

Haïti : humiliée par une pièce de monnaie aux États-Unis d’Amérique

Oui, Haïti est en train d’être humiliée par une pièce de monnaie fabriquée aux États-Unis d’Amérique avec une image choquante anti-immigratioire. Une pièce de défi non officielle représentant l’image infâme d’un agent à cheval confronté à un migrant haïtien fait l’objet d’une enquête par le Bureau de la responsabilité professionnelle des douanes et de la protection des frontières des États-Unis, selon le porte-parole de l’agence, Luis Miranda (CNN, 2022)… [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture

Haïti : 82 % des haïtiens exigent le recours à la peine de mort contre les puissants bandits

En Haïti 🇭🇹, sous l’impuissance et la complicité des autorités haïtiennes (premier ministre, ministres, juges, parlementaires, politiciens traditionnels), les groupes de bandits armés sèment la pagaille et arrivent à bloquer la partie septentrionale et méridionale de la zone métropolitaine de Port-au-Prince depuis plusieurs années. Ces puissants groupes de bandits protégés par le régime politique actuel sont impliqués dans de nombreux cas d’assassinat, de kidnapping, de vols, de spoliation, de viols, de perturbation de l’ordre public. Cet article essaie d’analyser la perception des citoyens haïtiens (plus de 17 ans) sur leur compréhension de la situation insécuritaire du pays et le recours à la peine de mort. C’est quoi la peine de mort ? Comment la communauté internationale perçoit la peine de mort ? Quelles sont les méthodes d’exécution liées à la peine de mort couramment utilisées dans le monde ? Quel est le pourcentage d’haïtiens exigeant le recours à la peine de mort contre les puissants bandits matériels et intellectuels ? Pourquoi les États-Unis d’Amérique et le Japon n’abolissent pas la peine de mort alors qu’ils ordonnent aux pays d’abolir la peine de mort ? [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture

Haïti : Pitit Dessalines n’a aucun poste au gouvernement d’Ariel Henry

Moïse Jean Charles l’a dit à qui veut l’entendre : Pitit Dessalines n’a aucun poste au gouvernement d’Ariel Henry. Moïse Jean Charles n’a aucun poste au sein du gouvernement d’Ariel Henry. Que quelqu’un vienne prouver le contraire, s’il en a les moyens, a défié le leader de la Plateforme Pitit Dessalines. Invité, hier lundi, à la très populaire émission Ayiti kò Touni animée par le lanceur d’alerte John Morvan Colem sur la Radio en ligne BBJ ( Bat Bravo pou Lajenès), l’ancien sénateur Moïse Jean Charles était appelé à intervenir sur de nombreux sujets d’actualité brûlants dont, entre autres, l’insécurité, l’économie et la gouvernance actuelle du pays… [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture

Jean Charles Moïse essaie de réconcilier Haïti pour la développer à la Rwandaise

Haïti et Rwanda ont chacune une histoire touchante et précurseur. Haïti est connue comme la première république noire indépendante des temps modernes et le deuxième pays indépendant des Amériques après les États-Unis sans énumérer sa contribution dans la libération des pays de l’Amérique latine, de la Grèce, de l’Israël, des États-Unis d’Amérique, etc. Par ailleurs, il y a environ 25 ans, le chapitre le plus sanglant de l’histoire contemporaine de l’Afrique s’écrivait au Rwanda. En l’espace de cent jours, un million de personnes ont perdu la vie. Tout était à refaire dans ce pays meurtri. Le premier souci du Front patriotique rwandais, parti politique dirigé alors par l’actuel président rwandais Paul Kagame, a été de mettre fin au génocide et de rétablir la paix et la sécurité. « Nous avons tiré des leçons qui devraient nous enseigner à bâtir notre avenir », rappelait-il récemment, devant un parterre de chefs d’entreprise à Charlotte aux États-Unis. De nos jours, Haïti ne fait pas face à un génocide comme le Rwanda mais fait face à un néo-génocide qui réduit l’espérance de vie des haïtiens et qui les oblige soit à survivre dans l’extrême pauvreté, soit à quitter le pays en quête de meilleures conditions de vie aux États-Unis, au Chili, au Brésil, au Canada, en France, en République dominicaine, etc. Ainsi, après le cinquième assassinat d’un président d’Haïti, dont de Jean-Jacques Dessalines (Grande Rivière du Nord), Sylvain Salnave (Cap-Haïtien), Michel Cincinnatus Leconte (Saint Michel de l’Attalaye), Vilbrun Guillaume Sam (Ouanaminthe), Haïti est siégée dans un cycle infernal d’insécurité, de mauvaise gouvernance et d’extrême pauvreté. Malgré cet état de fait, le secteur privé des affaires, les leaders et partis politiques d’Haïti en guise de donner le ton ne fait que lutter pour la prise clandestine du pouvoir au détriment du peuple haïtien. Delà, les plus capables essaient de procéder à des élections au second degré alors que d’autres demandent l’organisation des élections démocratiques et participatives dans le pays. Face à ce constat, Jean Charles MOÏSE, le leader du parti politique socialiste haïtien (Parti Politique Pitit Dessalines) fait d’énormes concessions et lance une initiative d’unir Haïti selon l’approche rwandaise en tendant la main même à ses détracteurs et opposants. Dans les sections suivantes, l’article passe en revue la biographie de Jean Charles MOÏSE, puis décrit les stratégies et actions mises en œuvre par Jean Charles Moïse pour obtenir les résulats escomptés, c’est-à-dire, d’unir Haïti comme le Rwanda et faciliter le processus de développement durable du pays… [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture

Des maisonnettes de 1,600,000 Gourdes sont données aux Dominicains à 7,200 HTG le mois

Vues : 46 Des petites maisons construites à 1,600,000 Gourdes en République Dominicaine sont données à 4,240 Gourdes le mois aux dominicains en nécessité. Ainsi, les familles avec des revenus consolidés de 32 000 Gourdes soit l’équivalent de 16,000 pesos dominicains par mois pourront acheter une maison qui coûte 1,600,000 Gourdes (800 000 pesos dominicains) […]

Continuer la lecture