Viol à l’UCNH, les recteurs et l’Université dénoncent, condamnent et rassurent

Actualités Éducation National Science

Dans un article publié dans les colonnes de Le Scientifique, le viol qui a eu lieu du côté de l’Université Chrétienne du Nord d’Haïti (UCNH) en date du mercredi 13 avril 2022 vers 2 heures du matin a été mis en avant. Les informations recueillies montraient que le viol serait commis par des individus non identifiés qui étaient entrés dans le dortoir des filles de l’Université Chrétienne du Nord d’Haïti sise à Limbé et ont violé une étudiante de 21 ans. Selon la victime, l’un des bandits avait déclaré qu’il était en mission et ne pouvait faire autrement. Les violeurs auraient également dit que même si c’était leur mère, ils devraient la violer vu que c’est une mission. Par ailleurs, les violeurs ne se contentaient pas seulement de violer la jeune fille, Ils ont pris son téléphone, son ordinateur portable et son argent.

Suite à cet état de fait, Le Scientifique cherchait des réponses via des questionnements et raisonnements déductifs. Le point d’ombre dans ce cas de viol s’expliquait par le fait que les violeurs détiendraient la clé de la chambre d’après la fille violée. Voici les questions posées :

  • Serait-il un cas de viol prémédité ?
  • Qu’en dit l’administration de l’Université ?
  • Quelle est la part de responsabilité des hauts gradés et du petit personnel de l’Université ?
  • Comment les violeurs ont eu la clé de la chambre ?
  • Qu’est-ce qui se passe dans cette université réellement ?
  • Est-ce que les dirigeants de l’UCNH sont incapables de sanctionner les membres de l’Université critiqués de complices et auteurs intellectuels ?
  • Comme la justice élève une nation, que disent la Justice, l’AFASDA, le MENPF, le MAST ?
  • Enfin, vu que ce sont des pasteurs protestants qui dirigent cette université, est-ce qu’ils préfèrent prier Dieu pour que les violeurs repentissent en guise de les trainer en justice ?

Pour l’histoire et la vérité, Le Scientifique tenait à signaler aux internautes que ces cas de viols, de vols, de tentative d’assassinat et d’insécurité ne se produisent pas pour la première fois à l’UCNH. Des cas de viols, vols et violences se sont déjà produits mais sont traités avec une légèreté excessive du côté du rectorat et du conseil d’administration y compris de la communauté de Limbé. Il est à mentionner que des étudiantes se plaignent tantôt du comportement indésirable et immoraux de quelques responsables, professeurs et employés de l’Université qui ne cultivent aucune éthique. Des citoyens de Haut Limbé fustigent la passivité de l’administration de l’UCNH à prendre des décisions drastiques envers les hauts gradés et le petit personnel de l’Université. Rappelant que cette université est la meilleure université privée du Grand Nord, elle renferme différentes facultés : Théologie, Agronomie, Gestion, Beaux-Arts, Sciences de l’éducation, Sciences infirmières, Maîtrise en théologie, en développement et leadership, Anglais Toefl, etc.

Note de dénonciation et de condamnation de l’Université Chrétienne du Nord d’Haïti

Suite à notre article publié dans Le Scientifique, voici la réaction du recteur fondateur de l’Université Chrétienne du Nord d’Haïti, Jules Casséus :

LA CRISE A L’UCNH PERSISTE–
L’Université Chrétienne du Nord D’Haiti
Mercredi 13 Avril 2022,

 — À paraître —
 Quand l’UCNH traverse sa plus grande crise (24 Septembre 2021)
++————————————++

Le Mercredi 13 Avril, 2022, alors que le Rectorat de l’UCNH a commencé par faire les préparations pour la prochaine graduation  de Juin 2022, un autre incident malheureux est venu, comme un éclair pour se défaire, une fois pour toutes, de l’UCNH.

Étant donné que je suis le Recteur Fondateur de l’UCNH, de mon vivant, j’espère que cette université qui est l’oeuvre même de Dieu pour aider les jeunes d’Haiti a se préparer pour transformer la société haïtienne , continuera  malgré vents et marées, à mieux remplir sa mission.

Je promets, Dieu aidant, à présenter aux lecteurs, un article en bonne et due forme concernant l’incident maleuheureux du 13
Avril 2022 après que j’aurai réuni les informations fiables et crédibles de cet incident malhonnête.

En attendant, je vous prie de relire mon adresse du 24 Septembre, 2021

GRADUATION À L’UCNH 24 SEPT 2021 UCNH-Université Chrétienne du Nord D’Haiti

LA JUSTICE ÉLÈVE UNE NATION
La Justice élève une nation le péché est la honte des peuples. Proverbe 14:34

  • Mesdames,
  • Mesdemoiselles,
  • Messieurs,
  • Chers récipiendaires

Premièrement, c’est pour moi un honneur, d’avoir à vous parler en ce moment spécial de la fin de vos études universitaires de premier cycle et 2eme cycle. C’est, un moment de victoire après 4, 5, 6,ou même 7, 8 ans d’études à l’UCNH suivant que vous soyez un ou une licenciée de l’une des Fac de l’UCNH –THEOLOGIE, AGRONOMIE, GESTION, EDUCATION, BEAUX ARTS, INFIRMIÈRES–ou bien, un heureux finissant de Master en Théologie ou, Master en Leadership et développement.

Deuxièmement ,  C’est aussi un autre grand honneur , parce que j’ai à vous parler à un moment crucial de la société haïtienne qui est, à ma connaissance plongée dans l’état le plus bas de son histoire de peuple et de la première République noire du monde, après 217 ans d’indépendance.

Troisièmement, c’est encore, un honneur plus grand pour moi de m’adresser à vous chers récipiendaires et, à ce public de qualité qui répond toujours présent soit aux graduations du STBH, soit à l’inauguration de l’UCNH en Janvier 1994, soit dans les cérémonies de prise de coiffe des étudiants en sciences Infirmières, soit aux différentes cérémonies de graduation de l’UCNH.

Je veux débuter ma réflexion Avec la troisième considération, pour faire une  mise au point sur certaines difficultés rencontrées par notre prestigieuse Université, très récemment.
L’année dernière à cette époque, L’UCNH qui ,au premier semestre 2019-2020, a subit l’effet dévastateur de Pays Locked pour plus de trois mois— mouvement mis sur pied par une opposition ambitieuse, envieuse et sans vision, pour déloger l’occupant du Palais National et s’accaparer du pouvoir tant convoité. Pour eux, le bien-être collectif, L’École et l’Université ont moins de valeur que leur politicaillerie sans issue bénéfique pour le pays.

Au deuxième semestre, L’UCNH devait comme toutes les institutions du pays, Université, l’Ecole, l’Eglise et autres, fermer encore ses portes pour observer 4 mois de confinement suscités par la pandémie de Covid19. Tout cela a affaibli l’UCNH , académiquement et financièrement. Aux Etats-Unis tout spécialement, j’ai appris dans les nouvelles que certaines Universités ont dû fermer leur Porte après le déconfinement, pour raisons économiques.

À la fin du confinement, quand l’Administation de l’UCNH, les membres du personnel et les étudiants devaient se préparer pour débuter l’année académique 2020-2021, l’Université avait à faire face à une crise andogène qui, avait une résonnance REGIONALE, NATIONALE ET INTERNATIONALE. N’eut été la bonne main de Dieu, cette crise a failli nous porter à fermer pour de Bon , les portes de l’UCNH.

Je vous invite déjà à lire , avant longtemps, mon ouvrage titré :

QUAND L’UCNH SURMONTE SA PLUS GRANDE CRISE.

Connaissant, le système de Justice en Haïti avec Sa fameuse Litanie, L’ENQUETE SE POUSUIT, et Ceci   depuis la mort de l’Empereur en passant par notre fameux journaliste Jean Leopold Dominique, MME Mireille Bertin Durocher, Maître MONFERRIER Dorval, pour arriver à l’assassinat, en sa résidence privée et, surveillé par un corps de sécurité bien structurée., L’ENQUÊTE SE POURSUIT, après deux mois déjà— et l’on se demande, à quand Justice sera faite au feu President Jovenel Moïse. C’était seulement avant hier que nos confrères de la diaspora, s’étaient massés devant le building de l’ONU à New York pour demander Justice pour President Jovenel.

Pour moi, ancien étudiant au STBH, ancien doyen du STBH, Recteur Fondateur de l’UCNH, qui a , suivant les principes mis en place par la CHARTE de l’UCNH , choisi le Docteur Jean DONA DARIUS en Juin 2016, pour devenir l’actuel Recteur de l’UCNH, a ma place, je crois:

  1. en vertu de notre logo—DIEU, LE PROCHAIN,LA SCIENCE ET LE DÉVELOPPEMENT ;
  2. en vertu des valeurs de L’UCNH : Dieu en tout le premier, l’éducation transformatrice, la foi chrétienne authentique, le service aux autres et a la communauté, la bonne gestion de la création ;
  3. en vertu des Quatre grands pilliers sur lesquels repose l’UCNH : premièrement Dieu, deuxièment, la base solide jetée par le Séminaire Théologique Baptiste d’Haiti, troisièmement l’éthique Chrétienne enseignée à tous les étudiants de l’UCNH et quatrièmement, l’éthique professionnelle enseignée a tous les finissants de l’UCNH:

Notre Logo, nos valeurs, et ces quatre pilliers maintiendront, j’en suis sûr, l’UCNH debout jusqu’à la fin de sa course.

Toutes ces raisons nous portent à croire, que l’UCNH, cette institution CHRÉTIENNE, prestigieuse et, ce cadre financier de haut calibre, qui avait subi la brutalité criminelle de ses agresseurs sans Éthique, commendités par des penseurs intellectuels sans “moralité pratique,” donc sans éthique. Oui, répétons le avec assurance,  l’UCNH et ce cadre, vont de toutes façon trouver JUSTICE.

  • Si la Justice élève une nation !
  • La Justice élève aussi une communauté, une Institution comme l’UCNH
  • La Justice élève, restaure une Personne qui fait bien ce qu’elle fait…
  • Nous sommes certain, que ce cadre trouvera Justice!

Maintenant, passons à la situation desastreuse de notre première République noire, à la présence de l’Université HAITIENNE, à l’avenir des ressortissants de l’UCNH et cette promotion sortante en particulier.

Depuis l’assassinat du président de la
République, les 6 et 7 juillet 2021, notre pays est arrivé à son point le plus bas de son histoire NATIONALE. La Capitale est visiblement assiégée par des Gangues lourdement Arméee, la vie chère, le marché noir joint au tremblement de terre du 14 Août, sans COMPTER les gymnastiques d’un Sénat moribon pour établir UN président, suivant une certaine constitution, et il faut ajouter a tout cela, les accords et les des accords des politiciens traditionnels, qui, SELON certains penseurs devraient tous recevoir CARTES ROUGES, POUR LAISSER LA PLACE A UNE NOUVELLE GENERATION DE POLITICIENS  QUI VOIENT LE BIEN ETRE COMMUNAUTAIRE, AVANT LE POUVOIR ET L’ARGENT.

Depuis la semaine dernière et cette semaine encore ,c’est le drame des 15,000 ressortissants haitiens A la frontière americano Mexicaine sous UN pont, devant la rivière Rio Grande. LA, SOUS CE PONT ILS SUBISSENT TOUTES LES HUMILIATIONS DU MONDE PAR LES GARDES de la FRONTIERE QUI CHASSENT SUR DES CHEVAUX NOS FRERES ET SOEURS HAITIENS QUI SONT A LA RECHERCHE D’UNE VIE MEILLEURE QU’ils ne trouvent pas ici dans leur pays à genou.

Et, entre-temps, se poursuit la déportation en masses de ces haitiens par l’administration Biden. J’ai entendu la déclaration d’une Dame qui était fraîchement déportée cette semaine à Port au Prince, Elle a maudit le fait qu’elle est haïtienne!

Ce Mercredi soir, je lisais, sur le groupe, Forum des leaders CBH/UCNH  et je suis tombé sur cette lettre ouverte d’une Sénégalèse à ses cousins et cousines haïtiens. Elle a commencé Sa lettre ainsi:
“Chers cousins D’Haiti
Je vous écrits depuis la terre mère d’Afrique, surtout depuis le Sénégal pour être sûre que
Tout va bien au pays de JeanJacques Dessalines…
J’ai pris mon temps hier pour visualiser quelques vidéos, dans lesquelles j’ai vu vos
Frères, vos soeurs, mes cousins et cousines
Traités comme des esclaves par des polices américains à cheval…comme si on était au temps colonial..;”
Notre cousine du Sénégal, regardait ces scènes humiliantes avec indignation, Elle a pleuré et se  demande avec Raison, est-ce là réellement des ressortissants de la terre de Dessalines le grand ?

Depuis 217 ans, la premiere République noire du monde, ne cesse de subir l’injustice des anciens colons esclavagistes, comme celle des neo-colons, ils nous empêchent systématiquement à émerger et considèrent la première Nation d’anciens esclaves, comme un mauvais exemple à suivre par les autres noirs du monde qui subissaient encore l’esclavages et qui SUBISSENT encore Aujoudhui des discriminations de  tout genre.

Nos ancêtres, sont les premiers et les seuls  du monde à dire non à l’esclavage. Ils  avaient courageusement combattu le système, jusqu’à se défaire honorablement des chaines de l’injustice qu’ils portaient au coup, aux mains et aux pieds comme des animaux sauvages. Les Colons Saint-Domingois et la Métropole Française ont accepté leur défaite, le 18 Novembre 1803, à  la bataille décisive à vertière. Cependant, quelque temps après , l’indépendance, ces colons méchants se sont arrangés  à replacer d’autres chaines, dans nos esprits et dans nos pensées.
Ils ont soigneusement glissé dans notre système d’éducation classique Des idées et conceptes et une théologie délétères qui ont contribué à formater notre esprit pour nous faire penser que nous sommes inférieurs par rapport aux Maitres Europeens. L’on rapporte l’Histoire d’un Professeur Français dans une classe de l’Ecole fondamenle en HAITI  qui disait à l’un de ses éleves qui parlait du tambour comme un instrument de musique, ce Professeur a répondu avec mépris: “Le tambour est du petit nègre”

Le Docteur Jean Fils Aimé, avec qui je suis en desaccord, dans sa prise de position sur la Religion ancestrale le Vaudou, a produit un documentaire sur Youtube que tout leader haïtien authentique  doit prendre en considération. J’invite les chercheurs : en Éducation, Théologie et en leadership surtout, à suivre avec beaucoup d’attention ce YouTube très instructif du Dr Jean Fils-Aimé, intitulé : L’enchainement des Esprits par l’Eglise, via le système d’éducation en HAÏTI.

Ce système d’éducation a été méticuleusement mis en place, par l’Église Romaine, pendant la colonie, qui enseignait déjà à nos ancêtres à accepter leur condition abjecte, comme étant la volonté de Dieu pour eux. Après l’Indépendance et surtout depuis la signature du Concordat avec Vatican, en 1860, cette Eglise était la seule responsable, à la fois de l’Education classique formelle et de l’Education Chrétienne de nos frères, les haitiens, et c’est par ce moyen, que des chaines injustes, ont été replacées dans nos esprits et dans nos pensées.

Cependant, si nous reprochons, à l’Eglise Romaine en Haiti de s’associer au colons et neo-colons pour placer des chaines mentales et spirituelles à nos compatriots, l’Eglise Protestante qui est arrivée en 1816
a pris une extansion vertigineuse en 1915 avec l’occupation Américaine. Sans entrer dans les détails , Je DOIS Vous apprendre qu’à L’INSTAR DE L’EGLISE ROMAINE, L’EGLISE PROTESTANTE N’EST PAS sans péché QUAND aux chaines mentales et Spirituelles utilisées par l’Eglise Romaine. Par exemple, elle nous enseigne :

  • L’ESPRIT DE DEPENDANCE,
  • Un évangile de l’au-delà sans ici-bas, comme si le chrétien haïtien était UN Ange en vacance,
  • Et, une théologie discriminatoire qui voit le Chrétien noir comme automatiquement maudit, parce qu’il est un descendant de Cham.

Donc, ce n’est pas sans raison que nous avons introduit la THEOLOGIE HAITIENNE à nos frères et soeurs Chrétiens d’Haïti, Catholiques aussi bien que Protestants.

Si, en 1804, nous avions brisé les chaines en fer, pour forger la première République noire, maintenant, nous devons nous défaire des chaines mentales et spirituelles que L’Eglise Catholique et Protestante continuent à utiliser par leur système d’éducation et leur théologie importée inappropriée au contexte socio-culturel Haitien.
Cette Eglise et cette théologie transplantées, jointe avec la diplomatie des impérialistes et Neo-colons nous prennent pour des incapables. Des soi-disants Amis d’Haïti, avec leur ONG, sont en fait de faux amis qui nous exploitent, ils nous divisent pour régler leur interêt personnel, pour s’enrichir sur nous.

Et, si nous nous mettons à analyser pourquoi après 217 ans nous ne sommes pas arrivés à pratiquer notre slogan de L’UNION FAIT LA FORCE, nous ne pouvons pas progresser, c’est bien à cause de ces chaines.
Laissons tomber ces nouvelles chaines pour qu’enfin  nous devenions totalement libres . Libres pour réfonder  une nouvelle société HAITIENNE dans la paix, la concertation, le vivre ensemble et le progrès.
La vraie Eglise de Jésus-Christ en Haiti, ce “Corpus Christi” formé de femmes et d’hommes libérés des chaines mentales et spirituelles, avec une Éducation contextuelle, une Théologie contextuelle, haïtienne sera désormais prête à nous mettre ensemble pour accomplir le voeux de DESSALINES, de cette Nation souveraine et libre.

Une telle SOCIÉTÉ doit s’associer avec l’Université qui est établie grace à ses recherches multi-disciplinaires, multi-dimentionelles, pour apporter des innovations et le DEVELOPPEMENT scientifique dans la SOCIÉTÉ. Les pays du monde qui font du progrès, ce sont des pays qui se mettent à l’écoute de l’Université.

Le rôle de l’Université haïtienne c’est d’encourager la recherche scientifique dans les différents domaines du savoir, pour le développement intégrale de l’homme Haitien de la femme haitienne.

L’Université haïtienne doit aider le pays à sortir de sa crise en contribuant à la préparation d’un nouvel homme haïtien, lequel sera à la fois :

  • un homme ou une femme/ressourse,
  • un homme/citoyen, et surtout un homme moralement droit, vertical, prêt à répondre à la question du Souverain JUGE « OU EST TON FRERE ?
  • Qu’un tel individu ne soit jamais impliqué dans la corruption, l’injustice sociale, l’exploitation, la fraude fiscale, le marché noir, le spectacle de la médiocrité, la fourberie, le vol, la violence, les dilatoires, le mensonge et tous les autres maux dont souffre la société haïtienne.

L’Université haïtienne a donc la noble mission de former ce nouvel homme haïtien, cette nouvelle femme haïtienne, cette nouvelle société haïtienne.  Pour qu’enfin LA JUSTICE RÈGNE DANS CE PAYS.

Nous pouvons relever les défis, il y a encore de l’espoir pour le peuple haïtien, MALGRÉ NOTRE ETAT ACTUEL DE DÉCRÉPITUDE.

Nous croyons sérieusement à l’Impact des ressortissants de l’UCNH et de cette promotion sur notre société en décomposion. Dans mes addresses aux anciens diplomés de l’UCNH je leur disais toujours qu’ ils font désormais partie d’une avant-garde Révolutionnaire qui a pour mission de changer HAITI.

Pour Vous de cette promotion sortante, Vous allez TRAVAILLER dans un monde Haitien  cahotique, anarchique, sans frein, ni loi, une SOCIÉTÉ INJUSTE, un monde Haitien dirigé par des bandits, des criminels. Je me souviens du temps ou l’on parlait de la BAGDADISATION D’HAITI, MAINTENANT L’ON PARLE DE LA SOMALISATION D’HAÏTI . La tâche ne sera pas facile.

Je Vous invite à PENSER toujours au LOGO DE L’UCNH: DIEU, LE PROCHAIN, LA SCIENCE ET LE DEVELOPPEMENT.
SOUVENEZ-VOUS QUE VOUS FAITES PARTIE DE CETTE AVANT-GARDE REVOLUTIONNAIRE, qui doit INSTAURER LA JUSTICE POUR  DE BON DANS CE PAYS

Mon vœu c’est que vous, les impétrants de cette promotion, puissiez  tracer le bon exemple pour les promotions montantes de l’Université haïtienne; s’il vous arrive à être employés de l’état ou une entreprise privée quelconque, que vous puissiez faire preuve de sérieux et d’honnêtete.
Ayez toujours à L’Esprit de mettre en application l’Éthique chrétienne et l’Éthique professionnelle qui sont deux des quatre pilliers de l’UCNH.
Qu’il en soit ainsi pour Vous!

https://lescientifique.org/wp-content/uploads/2022/04/wp-1650205495364.pdf
Facebook Comments Box
Print Friendly, PDF & Email

À PROPOS DE L'AUTEUR ET/OU LE SCIENTIFIQUE

Tagged
LE SCIENTIFIQUE
LE SCIENTIFIQUE comme son nom l’indique est une revue de presse scientifique dont sa mission principale est de servir les communautés mondiales en quête de savoir et d’informations, c’est-à-dire du savoir scientifique et socioprofessionnel pour comprendre l’évolution de l’humanité, interpréter les phénomènes qui se développent dans leur environnement dans un esprit scientifique. En d’autres termes, la revue publie des articles scientifiques, professionnels et populaires selon les principes déontologiques, les normes méthodologiques APA. La revue LE SCIENTIFIQUE est diffusée au format électronique grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Elle s’adresse aux lecteurs et aux internautes du monde entier et propose deux articles au moins par semaine autour des questions scientifiques, professionnelles et populaires. La revue est publiée sur le web et également diffusable par email.
https://lescientifique.org