Havard University : lettre de démission de la présidente Claudine Gay

Le Scientifique

Chers membres de la communauté Harvard,

C’est avec le cœur lourd mais avec un profond amour pour Harvard que j’écris pour vous annoncer que je quitterai mes fonctions de président. Ce n’est pas une décision à laquelle j’ai pris facilement. En effet, cela a été difficile à décrire car j’avais hâte de travailler avec un si grand nombre d’entre vous pour faire progresser l’engagement envers l’excellence académique qui a propulsé cette grande université au fil des siècles. Mais après consultation des membres de la Société, il est devenu clair qu’il est dans le meilleur intérêt de Harvard que je démissionne afin que notre communauté puisse traverser cette période de défi extraordinaire en se concentrant sur l’institution plutôt que sur n’importe quel individu.

C’est un honneur singulier d’être membre de cette université, qui a été mon foyer et mon inspiration pendant la majeure partie de ma carrière professionnelle. Mon profond sentiment de connexion avec Harvard et ses habitants a rendu d’autant plus douloureux d’être témoin des tensions et des divisions qui ont déchiré notre communauté ces derniers mois, affaiblissant les liens de confiance et de réciprocité qui devraient être nos sources de force et de soutien à l’heure actuelle. Au milieu de tout cela, il a été pénible de voir douter de mon engagement à lutter contre la haine et à faire respecter la rigueur scientifique – deux valeurs fondamentales qui sont fondamentales pour qui je suis – et effrayant d’être soumis à des attaques personnelles et à des menaces alimentées par l’animosité raciale.

Je crois aux habitants de Harvard parce que je vois en vous la possibilité et la promesse d’un avenir meilleur. Ces dernières semaines ont contribué à clarifier le travail que nous devons accomplir pour construire cet avenir : lutter contre les préjugés et la haine sous toutes ses formes, créer un environnement d’apprentissage dans lequel nous respectons la dignité de chacun et nous traitons les uns les autres avec compassion, et affirmer notre engagement durable en faveur d’une enquête ouverte et de la libre expression dans la recherche de la vérité. Je crois que nous avons en nous tout ce dont nous avons besoin pour guérir de cette période de tension et de division et en sortir plus forts. J’avais espéré de tout mon cœur nous guider dans ce voyage, en partenariat avec vous tous. Alors que je retourne maintenant au corps professoral et à l’érudition et à l’enseignement qui sont l’élément vital de ce que nous faisons, je m’engage à continuer de travailler à vos côtés pour bâtir la communauté que nous méritons tous.

Lorsque je suis devenu président, je me considérais particulièrement béni par l’opportunité de servir des gens du monde entier qui voyaient dans ma présidence une vision de Harvard qui affirmait leur sentiment d’appartenance – leur sentiment que Harvard accueille des personnes talentueuses et prometteuses, de tous horizons, imaginables, pour apprendre les uns des autres et grandir les uns avec les autres. Sachez à tous que ces portes restent ouvertes et que Harvard sera plus forte et meilleure grâce à elles.

Alors que nous accueillons une nouvelle année et un nouveau semestre, j’espère que nous pourrons tous espérer des jours meilleurs. Aussi triste que je sois d’envoyer ce message, mes espoirs pour Harvard restent intacts. Lorsque l’on se souviendra de ma brève présidence, j’espère qu’elle sera considérée comme un moment de réveil sur l’importance de s’efforcer de retrouver notre humanité commune – et de ne pas permettre que la rancœur et les vitupérations sapent le processus vital de l’éducation. J’espère que nous trouverons tous des moyens, en cette période de défis et de controverses intenses, de nous réengager envers l’excellence, l’ouverture et l’indépendance qui sont essentielles à ce que représente notre université et à notre capacité à servir le monde.

Sincèrement,

Claudine Gay

Publiée le 2 janvier 2024

Auteur / autrice

  • Le Scientifique

    Le Centre de Recherche Intégrée et Scientifique d’Haïti (CRISH) est un centre de recherche multidisciplinaire créé dans le but de servir la communauté scientifique et les désireux en quête de savoir et d’information scientifique pour comprendre et interpréter les phénomènes écosystémiques. Fondé en 2017, il héberge plusieurs revues scientifiques qui publient des articles scientifiques originaux prenant les formes d’articles théoriques, d’articles empiriques et d’articles de synthèse. Les articles publiés couvrent notamment les disciplines des sciences humaines et sociales, des sciences naturelles et du génie. Particulièrement, il publie dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de l’ingénierie, de l’environnement, de la gestion de projets, de l’économie, de l’éducation, de la gestion, de l’aménagement du territoire, de l’éducation, du tourisme, etc. Entre autres, le Centre de Recherche Intégrée et Scientifique d’Haïti héberge un journal socioprofessionnel, Le Scientifique, publiant des actualités sociales et professionnelles.

    Voir toutes les publications
Tagged