FAd’H : Graduation d’une nouvelle classe de soldats en Haïti

BLOG

Lors d’une cérémonie qui s’est tenue au Corps d’Aviation Militaire, ce jeudi 22 decembre 2022, en présence du premier ministre, Dr Ariel Henry, du ministre de la Défense, Dr Enold Joseph et du Commandant en Chef a. i. Lieutenant Général Jodel Lessage, les Forces Armées d’Haïti (FAd’H) ont procédé à la graduation de la 2e classe de soldats, dénommée promotion “Dutty Boukman“.

Dans une ambiance patriotique, les nouveaux membres des FAd’H (409 Soldats au total, notamment 89 filles) ont prêté le serment d’allégeance et juré de respecter la constitution et aussi de « servir et défendre» la nation conformément à la devise de l’institution militaire haïtienne. Formés par des instructeurs et moniteurs chevronnés à travers un programme centré sur le respect des Droits humains, l’Équité de Genre et la Protection Civile, ces jeunes ont pour vocation de contribuer au developpement socio-économique du pays.

Lors de son intervention, le commandant en chef a.i. des Forces Armées d’Haïti, Jodel Lessage a souhaité la bienvenue aux nouveaux militaires et les a invité à faire preuve de maturité pour pouvoir accomplir l’immense responsabilité qui les attend. Il en a profité également pour adresser un remerciement special à tous ceux qui ont joué un rôle actif dans la formation de la nouvelle classe de soldats, tout en rappelant le contexte difficile dans lequel le processus s’est deroulé.

Pour sa part, le premier ministre Ariel Henry, dans son allocution de circontance, a félicité les jeunes soldats pour avoir chosi de rejoindre les rangs de l’armée nationale, une carière qui peut mettre leur vie en danger, alors qu’ils pouvaient embrasser d’autres carrières. Il en profité également pour agiter le débat sur l’avenir de l’institution militaire qui nécessite plus que jamais le support de la population pour continuer à se developper et à se moderniser.

D’un autre côté, le Dr Ariel Henri a salué l’énorme contribution apportée par les Forces Armées d’Haïti (FAd’H) dans les efforts entrepris par son gouvernement pour lutter contre le phénomène d’insécurité qui gangrène le pays.

D’autre part, le ministre de la Défense, Dr Enold Joseph, a débuté son discours en commençant par rendre hommage au précurseur de l’armée Indigène, Dutty Boukman, qui a su rassembler les esclaves de toutes les plantations pour donner l’impulsion au mouvement qui va converger vers la bataille de Vertières. Se référant au “Livre Blanc sur la Sécurité et la Défense Nationale pour le Développement Économique et Social durable d’Haïti” donnant aux forces armées la mission de contribuer, notamment, au développement durable du pays, le ministre a souligné les efforts entrepris par le Ministère de la Défense depuis sa création pour poursuivre avec détermination la modernisation et la professionnalisation de l’institution.

Dans un contexte marqué par la dégradation de l’environnement sécuritaire du pays, le ministre a soutenu qu’il est crucial que cette force constitutionnelle participe activement aux côtés de la Police Nationale d’Haïti, dans les efforts que déploie l’État haïtien pour rétablir son autorité sur l’ensemble du territoire national et restituer à ce pays sa fierté d’antan.

Compte tenu du degré de vulnérabilité du territoire national, le ministre a jugé important d’envisager l’expansion du Corps de Génie Militaire afin que l’armée puisse disposer d’unités de génie pré-positionnées dans le grand Nord et dans le grand Sud pour répondre plus efficacement et plus rapidement en cas de catastrophes. Dans cette perspective, la coopération militaire avec des pays amis, comme : l’Equateur, le Taïwan, le Mexique, l’Argentine, le Brésil, entre autres … sont d’une importance capitale, a souligné le ministre de la Défense.

Monsieur Joseph a conclu son intervention en invitant les nouveaux récipiendaires à marcher sur les traces des premières promotions qui ont en maintes fois prêté mains fortes aux populations lors des catastrophes.

ÉDITEUR / ÉDITRICE

Tagged
LE SCIENTIFIQUE
Le Centre de Recherche Intégrée et Scientifique d’Haïti (CRISH) aussi connu sous le nom de Le Scientifique est créé à Milot (Haïti), le 10 novembre 2017, dans le but de servir la communauté scientifique et les désireux en quête de savoir et d’information scientifique pour comprendre et interpréter les phénomènes écosystémiques. Particulièrement, il promeut la culture scientifique en Haïti et dans les Caraïbes à des fins de développement durable et de la paix. Le Centre de Recherche Intégrée et Scientifique d’Haïti (CRISH) est apolitique, à but non lucratif et en libre accès (Open Access). La vision du Centre de Recherche Intégrée et Scientifique d’Haïti (CRISH) est « devenir une revue scientifique intégrée de référence dans le monde afin de parer au manque de revues scientifiques en Haïti et dans les Caraïbes ». La raison d’être du Centre de Recherche Intégrée et Scientifique d’Haïti (CRISH) est de promouvoir « la culture scientifique au service du développement durable et de la paix » tout en travaillant en collaboration avec les institutions et particuliers en vue de promouvoir la recherche et la science en Haïti et dans les Caraïbes. Email : info@lescientifique.org WhatsApp : +(509) 46307623
http://s1008713368.online-home.ca