AGP, un vrai modèle collégial de gestion pour les Parc Nationaux d’Haïti et les pays en développement AGP, un vrai modèle collégial de gestion pour les Parc Nationaux d’Haïti et les pays en développement

AGP, un vrai modèle collégial de gestion pour les Parc Nationaux d’Haïti et les pays en développement

Actualités Culture International National Uncategorized

Dans le cadre du Projet de Préservation du Patrimoine et Appui au Secteur Touristique surnommé PAST, un don a été accordé à l’État d’Haïti, lequel fond a été géré par l’organe fiduciaire, l’Unité Technique d’Exécution (UTE), sous la hiérarchie du Ministère de l’Économie et des Finances (MEF). Alors que ce projet arrive à son terme ce vendredi 29 juillet 2022, l’analyse des résultats obtenus montre que la mise en place d’une structure permanente de gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR) connue sous le nom de l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) est l’un des trois (3) principaux sous-projets réussis dans la mise en œuvre de ce projet PAST. Le deuxième autre projet quasi réussi est celui de l’élaboration du plan de gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers. Entre autres, il est à mentionner que l’appui qu’a reçu l’Organisation de Gestion de Destination du Nord d’Haïti (OGDNH) du projet PAST pour accompagner des Organisations Communautaires de Base (OCB) facilite un meilleur renforcement de ces OCB et permet l’implémentation de plusieurs mini-projets dans les zones cibles du projet.

Le Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR) est un territoire habité. Il est reconnu en Haïti tant qu’à l’échelle mondiale pour sa forte valeur patrimoniale et paysagère. D’abord, ICOMOS (2015) affirme que « les monuments du Parc National Historique d’Haïti sont les premiers à avoir été bâtis par des esclaves d’origine africaine ayant conquis leur liberté ». Il couvre une superficie de 27 km2 avec un modelé montagneux d’une saisissante beauté (Projet de préservation du patrimoine et appui au secteur touristique [PAST], 2018). Ce Parc National Historique est créé par arrêté présidentiel en date du 29 août 1978 et se trouve dans quatre (4) communes (Milot, Dondon, Plaine du Nord et Grande Rivière du Nord). Quelques années plus tard soit en 1982, le Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers est inscrit sur la liste de sites du patrimoine mondial. Toutefois, il faisait face à de nombreux problèmes, dont la dégradation de l’environnement, l’absence de plan de gestion et d’une structure de gestion du PNH-CSSR pouvant aider au développement durable du tourisme dans le Nord.

Dans cette optique, il a été institué, en août 2012, un Comité Interministériel de Gestion (CIG) du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers présidé par le Premier Ministre ou, par délégation, par le Ministre de la Culture. Suite à l’institution de ce Comité Interministériel, l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) a été créée afin de coordonner les activités des organismes gouvernementaux principaux impliqués dans la préservation des sites. Vu les contraintes de fonctionnement empêchant l’établissement réel de l’AGP comme convenu, il a fallu attendre la Sous-composante A.2 du projet PAST de la Banque Mondiale qui prévoyait un appui à la gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers pour que l’AGP eût vu le jour en Octobre 2018. Dans cette perspective, le PAST allait appuyer la mise en place de l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) et l’élaboration d’un Plan de Gestion du Parc (de concert avec l’UNESCO).

À cet effet, les principales responsabilités de l’Autorité de Gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (AGP) se résument autour des programmes axés sur :

  • la conservation du patrimoine culturel au bénéfice des générations présentes et futures ;
  • la conservation du patrimoine naturel, comme aire protégée ;
  • l’exploitation touristique, facteur d’investissements et de soutien aux activités socioculturelles ;
  • la population et le développement durable du territoire.

En tant que l’un des hauts lieux de la biodiversité d’Haïti, un lieu de mémoire de l’identité historique et de la postérité haïtienne, et un espace de loisir où se cristallise la culture haïtienne, le Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR) devient le plus important patrimoine culturel haïtien inscrit, depuis 1982, sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Le Parc National Historique est dirigé depuis 2013 par un Conseil Interministériel de Gestion (CIG) composé des représentants de six Ministères, sous la présidence du Premier Ministre du Gouvernement de la République d’Haïti. Le Secrétariat permanent de ce conseil est assuré par la Direction Générale de l’ISPAN, point focal de l’État. D’octobre 2018 à juillet 2022, l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) devient le bras technique et opérationnel du Conseil Interministériel de Gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR). Delà, l’AGP s’engage à assurer la conservation du patrimoine naturel, l’exploitation touristique des sites historiques et la protection et conservation des sites du patrimoine. Parallèlement, dans une dynamique d’inclusion de la population locale des quatre (4) communes du Parc (Milot, Dondon, Plaine du Nord, Grande Rivière du Nord), l’AGP réalise toutes ces activités de concert avec les parties prenantes du Parc et la société civile, ce pour améliorer structurellement les conditions de vie des habitants du Parc et harmoniser leurs relations.

Se positionnant en milieu rural, le Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers, en tant que Parc habité, fait face à de nombreux problèmes économiques (extrême pauvreté), social (manque de services sociaux de base, conflits entre habitations), politiques (intérêts divergents). En ce sens, l’existence de l’AGP dans le Parc devient un catalyseur et un facteur important dans la quête de solution face à des problèmes structurels et courants des communautés du Parc dans l’objectif de conserver l’aspect serein, hospitalier et touristique du Parc. Ainsi, l’AGP tire de nombreuses leçons dans sa gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers à différents niveaux. D’abord, la réduction des scènes de violences et de conflits entre habitations du Parc constitue l’un des grands progrès de l’AGP sur le plan social où cinq (5) Animateurs sociaux travaillent dans la sensibilisation sociale et culturelle. Sur le plan économique, l’AGP met 16 Agents environnementaux à la disposition des exploitants agricoles des quatre (4) communes du Parc afin de les former sur la transition écologique et de rupture avec les pratiques d’agriculture vivrière dans les flancs de montagnes du Parc (à noter que le PNH-CSSR est pratiquement à relief montagneux). Contrairement aux pratiques agricoles appliquées par les exploitants agricoles avant 2018, de nos jours, les faits montrent que plus 2/3 des exploitants agricoles du Parc fait de l’agroforesterie grâce aux principes que l’AGP leur a inculqués via des ateliers réguliers de formation sur différentes thématiques pratiques. Sur le plan environnemental, en plus de la sensibilisation des populations locales sur les écogestes, l’AGP réalise périodiquement des travaux à haute intensité de main d’œuvre dans le Parc lors des pèlerinages patriotiques (semaine sainte) avec l’appui du Projet de Préservation du Patrimoine et Appui au Secteur Touristique (PAST). Sur le plan culturel, avec l’appui du Ministère de la Culture et de la Communication (MCC) et du Ministère du Tourisme (MT), l’AGP réalise des activités d’animation culturelle au pied du Palais Sans-Souci pendant la semaine sainte (pèlerinage patriotique) afin de réduire les affluences de visiteurs vers la Citadelle qui ne peut pas absorber la pression de grande foule. Entre autres, l’AGP crée des clubs communautaires dans chacune des communes du Parc afin de mobiliser les populations locales dans la protection conjointe et participative du patrimoine naturel, culturel et surtout dans le transfert de connaissances leur permettant d’améliorer les conditions de vie de leur communauté.

Synthèses des réalisations de l’Autorité de Gestion du Parc (AGP)

  • Diagnostic et état des lieux de la situation générale du Parc ;
  • Mise en œuvre des travaux d’assainissement à haute intensité de main-d’œuvre dans l’aire de Sans-Souci et du PNH-CSSR de 2020 à 2022 ;
  • Élaboration et mise en œuvre du plan de réorganisation et de structuration des Guides, Meneurs de chevaux et des Marchands de souvenirs du PNH-CSSR ;
  • Élaboration et mise en œuvre du plan de Gestion de Plaintes et Résolution de Conflits ;
  • Élaboration et mise en œuvre du plan de communication sociale et de sensibilisation régulière de la population et de tous les acteurs ;
  • Organisation de séances de formation pour le personnel de l’AGP dans les domaines de gestion et élaboration de projet, de rédaction de rapports, patrimoine, culture, gestion du tourisme, etc.
  • Élaboration et mise en œuvre des règlements intérieurs de l’AGP ;
  • Création d’une Task force pour définir les orientations en termes de sécurité et sureté du Parc suite à l’organisation d’une réunion de haut niveau avec les membres du CIG, les ministres de l’Intérieur et de la Justice, le DG de la PNH ;
  • Élaboration et mise en œuvre d’un plan de gestion de la COVID-19 au niveau du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ;
  • Élaboration et mise en œuvre du plan de réouverture Post-COVID du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ;
  • Désignation des membres du Comité scientifique du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ;
  • Distribution de maillots et casquettes de marque PNH-CSSR aux Guides touristiques, Marchands de souvenirs et Artisans du Parc ;
  • Elaboration de fiches de projets et de plans ;
  • Organisation de séances de formation à l’égard des élèves du Parc sur différentes thématiques (protection de l’environnement, écogestes, tourisme vert, etc.) ;
  • Identification des besoins en plantules, en formation des écoles, des OCB, des exploitations agricoles et des groupes organisés ;
  • Sensibilisation de la population des quatre (4) communes du Parc sur la gestion des déchets et les écogestes à adopter ;
  • Sensibilisation de la population de Milot sur les comportements à adopter face aux comportements multiculturels des touristes ;
  • Création des clubs environnementaux dans chacune des communes du Parc ;
  • Organisation de réunions périodiques avec les Guides, Marchands de souvenirs, Meneurs de chevaux et Artisans à Sans-Souci afin de leur partager des informations sur la mission de l’AGP et leur contribution dans le développement du Parc ;
  • Organisation de festival culturel durant la période de la semaine sainte avec la participation de groupes et artistes locaux ;
  • Sensibilisation des populations du Parc (Milot, Dondon, Plaine du Nord et Grande Rivière du Nord) sur les défis à relever par le Parc en vue de son développement ;
  • Organisation des séances de formation à l’égard des Guides, Marchands de souvenirs et les Meneurs de chevaux du Parc sur la nécessité de mieux préserver les patrimoines pour la survie du PNH-CSSR ;
  • Réalisation de tour d’exploration dans les zones avoisinantes du Parc dans le cadre d’observation des tendances sociales de la population pendant les périodes de festivités ;
  • Distribution de Cent Cinquante (150) petits portables aux Guides, Meneurs de chevaux, Marchands de souvenirs, Artisans du Parc, employés de l’ISPAN.

Leçons apprises dans la gestion administrative du Parc par l’AGP

Suite à l’établissement de l’Autorité de Gestion du Parc (AGP), les leçons apprises dans la gestion administrative du Parc National Historique montrent préalablement le besoin de synergie entre toutes les parties prenantes du Parc et notamment les entités de l’État et les Bailleurs de fonds à se focaliser sur des objectifs précis ayant rapport à la population et au développement durable, à la conservation du patrimoine naturel, à la conservation du patrimoine culturel, à l’exploitation touristique et à la mise en œuvre des activités à Haute Intensité de Main-d’œuvre (HIMO). Ces objectifs constituent l’épine dorsale des réalisations de l’AGP.

En termes d’objectif ciblant la population et le développement durable, les expériences que l’AGP eut dans le Parc National Historique indiquent que le Parc entant qu’un milieu habité rentre dans dynamique de développement durable qui se repose sur une économie viable (offre aux populations du Parc des alternatives économiques et amélioration des conditions économiques des habitants du Parc en rapport avec leur secteur d’activités artisanale, agricole, agroforestière, d’industries créatives, d’élevage, etc.), des rapports sociaux équitables (lutte contre la pauvreté et l’exclusion, cohésion sociale, lutte contre les discriminations et l’intolérance culturelle) et un environnement vivable (écocitoyenneté et pratiques écogestes dans le Parc). L’atteinte de cet objectif permet de prendre en compte les besoins réels des habitants du Parc sans pourtant compromettre le devenir des générations futures.

En ce qui concerne la conservation du patrimoine naturel, sachant que le PNH-CSSR fait partie des 17 Zones Clé de Biodiversité (ZCB) préliminaires identifiées par l’UINC depuis 2009, les Agents environnementaux de l’AGP ont beaucoup aidé dans la sensibilisation des habitants et visiteurs du Parc sur l’importance de ce patrimoine naturel irremplaçable que le pays risque de perdre si leurs comportements ne sont pas adaptés aux pratiques saines et protectrices de l’environnement. Dans cette perspective, la décision administrative a été prise de repartir les Agents environnementaux en quatre (4) groupes dans les quatre (4) communes du Parc à savoir Milot, Dondon, Plaine du Nord et Grande Rivière du Nord, ce pendant trois (3) jours de terrain. Cela a aidé dans la collecte des données sur le Parc, dans la sensibilisation des populations locales et dans l’adéquation des orientations stratégiques de l’AGP via la prise de décision.

L’objectif de conservation du patrimoine culturel matériel et immatériel du Parc National Historique est d’une nécessité absolue. Dans cette perspective, l’AGP à travers le peu d’Animateurs sociaux tient toujours compte de la complexité de ce Parc habité en résolvant le problème à la base. Pour ce faire, un plan de gestion de plaintes et résolution de conflits a été mis en œuvre de manière participative. Pour faciliter que le message arrive auprès des populations locales du Parc, un plan de communication a été également mis en œuvre.

Au sujet de l’exploitation touristique du Parc, des travaux d’aménagement des locaux et de certaines infrastructures touristiques du Parc doivent être réalisées afin de mieux promouvoir et rendre accessible le Parc. Plus loin, l’AGP entretient des pourparlers avec les hommes d’affaires locaux et nationaux afin de venir prospecter le potentiel touristique et patrimonial du Parc et d’y investir à long et moyen terme dans les domaines d’hôtellerie, d’industries créatives, de gastronomies, de téléphérique, d’agritourisme, etc.

En ce qui concerne les activités à Haute Intensité de Main-d’œuvre (HIMO), de nombreux projets ont été naturellement prévus dans le plan d’actions de l’AGP. Malheureusement, le problème de légitimé de l’AGP constituait un handicap sévère pour la réalisation de ces activités. Par contre, dans un Parc comme le PNH-CSSR, la question d’assainissement a toujours été un grand défi de par la portée territoriale. L’AGP avec les faibles moyens disposés dans le cadre du projet PAST réalise chaque année au moins un travail d’assainissement au sein du Parc. Dans le Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR), il n’y a pas un système d’assainissement fonctionnel si non qu’un réseau d’eaux potables qui approvisionne la ville de Milot. Les installations d’assainissement, en particulier les conduites d’égout, sont l’œuvre des travaux d’Henry Christophe et sont cependant détériorées à cause du séisme de 1842 et en raison de la vétusté et du manque d’entretien. Les quatre (4) communes du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers sont vulnérables face aux inondations et aux eaux de pluies en raison de sa topographie, de ses conditions hydrologiques et du manque de systèmes appropriés de drainage des eaux pluviales. Ainsi, il existe des zones d’inondations habituelles dans le Parc. Les crues et inondations ont affecté les résidents, causé des problèmes de mobilité et entravé les activités touristiques, agricoles et commerciales des communes du Parc. Les inondations habituelles se produisent dans les zones de basse topographie, ce qui fait que la zone ayant la plus faible altitude dépourvue du système de drainage des eaux pluviales cause des difficultés supplémentaires pour être drainée. L’Autorité de Gestion du Parc (AGP), en ce sens, a réalisé divers travaux d’assainissement qui permettent déjà une réduction de la mauvaise gestion des déchets dans le Parc tout en facilitant un meilleur drainage des eaux pluviales dans quelques zones des plus nécessiteuses du Parc. Les travaux d’assainissement réalisés permettent d’apporter des solutions par rapport au drainage des eaux pluviales et de gestion des déchets solides dans le Parc. Afin de faciliter une bonne répartition des travaux d’assainissement, l’AGP met en œuvre un plan des travaux d’assainissement couvrant naturellement sept (7) zones des plus importantes et inévitables au Parc National Historique : le site du Palais Sans-Souci couvrant une superficie de 8 hectares, la route de Barrière Battant au Palais Sans-Souci servant la porte d’entrée du PNH-CSSR (environ 2 kilomètres), la route de Sans-Souci vers la Citadelle dont sa distance est 6.8 kilomètres, Parking et ses environs (approximativement 2000 mètres carrés), une partie de Dondon limitrophe au PNH-CSSR, une partie de Plaine du Nord limitrophe au PNH-CSSR, une partie de Grande Rivière du Nord limitrophe au PNH-CSSR à travers Grand-Gilles. Cette méthode aide beaucoup dans l’assainissement du Parc mais seulement une ou deux fois par an. Pour maintenir le Parc toujours assaini, il est nécessaire que l’AGP détienne un Service de voirie engageant quotidiennement une dizaine d’Agents de nettoyage du Parc. Pour l’AGP, les situations auxquelles le Parc a fait face ont permis de comprendre que l’atteinte des objectifs fixés préalablement par le projet PAST dépend exclusivement de l’approche participative et intégrée, des aptitudes de travail en équipe, de bonne cohésion sociale entre les parties prenantes du Parc.

Pour clore avec la plus grande beauté ce projet, une cérémonie d’hommage vient d’être organisé au Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR) sous l’hospice de l’AGP. Au menu de cette activité, un hommage a été rendu à trente (30) personnalités physiques et morales. Ainsi, des plaques d’honneur ont été remis à :

  1. Monsieur Kensou JEAN de l’UTE pour sa célérité dans les fonctions administratives et son appui à l’AGP ;
  2. Madame Dithny Joan RATON pour sa célérité dans les fonctions administratives et son appui à l’AGP ;
  3. Révérend Pasteur Emmanuel Marc Ernest JOSEPH pour sa contribution dans la gestion des plaintes et résolution de conflits au niveau du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers et particulièrement à Milot ;
  4. LAKOU LAKAY pour sa contribution dans le développement infrastructurel et du tourisme au niveau du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers et particulièrement à Milot ;
  5. Monsieur Eddy LUBIN pour sa contribution dans la transmission du savoir historique et patrimonial à partir des faits et récits du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ;
  6. Monsieur Gabard DOLCINÉ pour sa contribution dans la transmission du savoir historique et patrimonial à partir des faits et récits du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ;
  7. École Sainte-Croix de Milot pour sa contribution dans la transmission du savoir académique et son ancrage au niveau du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ;
  8. École Sainte Marie de Milot pour sa contribution dans la transmission du savoir académique au Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers, particulièrement à Milot ;
  9. Monsieur Rodney C. JOSEPH pour son leadership et sa contribution dans les activités communautaires au niveau du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ;
  10. Collège Marie Immaculée de Milot pour sa contribution dans la transmission du savoir académique et son ancrage au niveau du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers, particulièrement à Milot ;
  11. Monsieur Paul TELFORT pour sa contribution dans la transmission du savoir historique et patrimonial à partir des faits et récits du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ;
  12. LA BELLE MAISON HOTEL pour sa contribution dans le développement infrastructurel et du tourisme au niveau du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers et particulièrement à Milot ;
  13. LA CHAUDIERE BAR RESTAURANT pour sa contribution dans le développement infrastructurel et du tourisme au niveau du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers et particulièrement à Milot ;
  14. L’HOPITAL SACRÉ-CŒUR DE MILOT pour sa contribution dans le développement et la décentralisation des services sanitaires de qualité dans le Grand Nord et particulièrement dans le Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers et Milot ;
  15. Monsieur Phirosner DESFORGES pour sa franche collaboration au niveau de la Mairie de Milot avec les autres partenaires du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers et de la commune de Milot ;
  16. École Eben-Ezer Adventiste de Milot pour sa contribution dans la transmission du savoir académique au Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers et particulièrement à Milot ;
  17. Monsieur Cléma HOSANNA pour son entraide et sa contribution dans la transmission du savoir historique et patrimonial à partir des faits et récits du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ;
  18. FAMILLE ROUCHON (Brunel ROUCHON) pour sa contribution dans la protection des aires protégées (forêt à l’Est de Milot) du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ;
  19. Jacqueson JOSEPH pour son entraide et sa contribution dans la protection des aires protégées (forêt à l’Est de Milot) du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ;
  20. Monsabel TELFORT pour sa contribution dans le développement infrastructurel et du tourisme au niveau du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers et particulièrement à Milot ;
  21. L’Unité Technique d’Exécution (UTE) pour sa célérité dans l’accomplissement des fonctions administratives et son appui à l’AGP ;
  22. Banque Mondiale pour son accompagnement dans l’établissement et la structuration d’une Autorité de Gestion dans le plus important Patrimoine culturel d’Haïti ;
  23. Monsieur Samuel PIERRE, Président du GRAHN-MONDE & de l’ISTEAH, pour sa contribution dans le développement durable d’Haïti et pour avoir implanté la Cité du savoir à proximité du plus important Patrimoine culturel d’Haïti et particulièrement à Milot ;
  24. Madame Marie Laurence DURAND de l’UNESCO pour son accompagnement dans la structuration l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) et son dynamisme dans l’élaboration du Plan de Gestion du plus important Patrimoine culturel d’Haïti ;
  25. Ministère de la Culture et de la Communication (MCC), Membre du Comité Interministériel du Parc (CIG) pour son accompagnement maternel dans l’établissement et la structuration l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) ;
  26. Madame Dieudonne Luma ÉTIENNE, Ex-Sénatrice du Nord, pour son accompagnement dans la structuration l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) et son dynamisme dans le développement du plus important Patrimoine culturel d’Haïti ;
  27. Madame Stéphanie Balmir VILLEDROUIN, Ex-Ministre du Tourisme et des Industries Créatives, pour son accompagnement dans la structuration l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) et son dynamisme dans le développement du plus important Patrimoine culturel d’Haïti ;
  28. Monsieur Jean-Michel LAPIN, Ex-Ministre de la Culture et de la Communication (MCC) et Premier Ministre, pour son accompagnement dans la structuration l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) et son dynamisme dans le développement du plus important Patrimoine culturel d’Haïti
  29. Madame Monique ROCOURT, Ex-Ministre de la Culture et de la Communication (MCC), pour son accompagnement dans la structuration l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) et son dynamisme dans le développement du plus important Patrimoine culturel d’Haïti ;
  30. Monsieur Patrick DURANDISSE, Directeur Général de l’ISPAN, pour son accompagnement dans la structuration l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) et sa bonne coordination du Comité Interministériel de Gestion (CIG) du Parc.

Comme l’établissement d’une Autorité de gestion au Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers (PNH-CSSR), l’élaboration du Plan de gestion dudit Parc est l’un des principaux livrables du projet PAST. Car, il existe une corrélation entre l’AGP (Autorité de Gestion du Parc) et le Plan de gestion du PNH-CSSR devant etre mis en oeuvre par cette dernière. L’AGP dans ses propos a souligné les efforts consentis par l’équipe engagée de l’UNESCO qui a fait un très bon travail malgré les situations difficiles dans lesquelles elle travaille. Ainsi, l’AGP a rendu un hommage spécial à toute l’équipe de l’UNESCO et quelques personnalités qui ont vraiment aidé dans l’élaboration du Plan de Gestion du PNH-CSSR. De ces personnalités, l’AGP rend un hommage spécial à :

  1. Madame Marie-Christine STEPHENSON, Consultante-Responsable du Plan de gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers & Ex-Ministre du Tourisme, pour son engagement, son dynamisme, sa détermination et sa célérité dans l’élaboration du Plan de gestion du Parc National Historique_ Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ;
  2. Madame Ginette CHERUBIN, Conseillère Technique Principale, pour sa détermination et son suivi dans l’élaboration du Plan de gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers ;
  3. Monsieur Karl Maxime Alliance, pour sa franche collaboration avec la Consultante-Responsable du Plan de gestion du Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers & Ex-Ministre du Tourisme dans l’élaboration du plan de gestion du Parc.

Au cours de la mise en oeuvre du projet PAST et notamment de l’établissement de l’AGP comme Autorité de Gestion du PNH-CSSR, un ensemble d’acteurs ont facilité l’ancrage de l’AGP au Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers. Parmi ceux qui ont contribué dans une meilleure gestion du PNH-CSSR, l’AGP a rendu un hommage spécial aux :

  1. Guides du Parc pour leur collaboration sans ambages, leur changement continu de comportements envers les touristes et leur implication dans les différentes activités de l’AGP réalisées au Parc ;
  2. Meneurs de chevaux du Parc pour leur collaboration sans ambages, leur changement continu de comportements envers les touristes et leur implication dans les différentes activités de l’AGP réalisées au Parc ;
  3. Marchans de souvenirs du Parc pour leur collaboration sans ambages, leur changement continu de comportements envers les touristes et leur implication dans les différentes activités de l’AGP réalisées au Parc ;
  4. Artisans du Parc pour leur collaboration sans ambages, leur apprenitissage et leur implication dans les différentes activités de l’AGP réalisées au Parc ;
  5. Employés de l’ISPAN du PNH-CSSR pour pour leur collaboration et leur implication dans les différentes activités de l’AGP réalisées au Parc.

Il est à relater que le Représentant du Ministère de la Culture et de la Communication (MCC) à l’AGP, Luc THELUS, Directeur Exécutif de l’AGP, a reçu un cadeau spécial du personnel de l’AGP pour son appropriation au Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers et sa plaidoirie pour le développement endogène dudit Parc.

Rappelant que le Ministère de la Culture et de la Communication (MCC), le Ministère du Tourisme (MT), le Ministère de l’Environnement (MDE), l’Institut de Sauvegarde du Patrimoine National (ISPAN) et l’Unité Technique d’Exécution (UTE) sont les seules parties prenantes composant effectivement l’AGP jusqu’à nos jours, cette coordination relève le grand défi de doter le Parc National Historique Citadelle/Sans-Souci/Ramiers d’un ensemble de mécanismes et de procédures administratives.

Facebook Comments Box
Print Friendly, PDF & Email

À PROPOS DE L'AUTEUR ET/OU LE SCIENTIFIQUE

Tagged
LE SCIENTIFIQUE
LE SCIENTIFIQUE comme son nom l’indique est une revue de presse scientifique dont sa mission principale est de servir les communautés mondiales en quête de savoir et d’informations, c’est-à-dire du savoir scientifique et socioprofessionnel pour comprendre l’évolution de l’humanité, interpréter les phénomènes qui se développent dans leur environnement dans un esprit scientifique. En d’autres termes, la revue publie des articles scientifiques, professionnels et populaires selon les principes déontologiques, les normes méthodologiques APA. La revue LE SCIENTIFIQUE est diffusée au format électronique grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Elle s’adresse aux lecteurs et aux internautes du monde entier et propose deux articles au moins par semaine autour des questions scientifiques, professionnelles et populaires. La revue est publiée sur le web et également diffusable par email.
https://lescientifique.org