Haïti : Pitit Dessalines n’a aucun poste au gouvernement d’Ariel Henry

Moïse Jean Charles l’a dit à qui veut l’entendre : Pitit Dessalines n’a aucun poste au gouvernement d’Ariel Henry. Moïse Jean Charles n’a aucun poste au sein du gouvernement d’Ariel Henry. Que quelqu’un vienne prouver le contraire, s’il en a les moyens, a défié le leader de la Plateforme Pitit Dessalines. Invité, hier lundi, à la très populaire émission Ayiti kò Touni animée par le lanceur d’alerte John Morvan Colem sur la Radio en ligne BBJ ( Bat Bravo pou Lajenès), l’ancien sénateur Moïse Jean Charles était appelé à intervenir sur de nombreux sujets d’actualité brûlants dont, entre autres, l’insécurité, l’économie et la gouvernance actuelle du pays… [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture

Haïti : Les Fonds Communaux servent-ils à payer les groupes armés ou les mairies ?

Haïti 🇭🇹 : Les Fonds Communaux du pays servent-ils à payer les groupes armés ou les Mairies ? La commune de Milot située dans le Nord d’Haïti est-elle la seule commune du pays n’ayant aucun maire ou agent intérimaire depuis deux (2) ans, soit sous la présidence de Jovenel Moïse au gouvernement d’Ariel Henry ? Pourquoi le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales (MICT) n’a pas installé aucun agent intérimaire dans la Mairie de Milot ? Toutes les mairies d’Haïti sont-elles endettées ? Que fait le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales (MICT) avec les Fonds Communaux du pays ? Les Fonds Communaux d’Haïti servent-ils à payer des gangues en lieu et place des employés des mairies ? Comment des employés et des fonctionnaires des mairies puissent avoir plus de trente (30) mois de retard de salaire alors qu’ils doivent subvenir à leurs besoins familiaux ? Quelle est la part de responsabilité du premier ministre, Ariel Henry, et du ministre de l’intérieur et des collectivités territoriales, Listz Quitel, dans le dysfonctionnement des mairies en Haïti ? [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture

UEH : la rédaction et présentation d’un mémoire est obligatoire pour les Infirmières

Dans un communiqué daté du 10 mai 2022, l’Université d’État d’Haïti (UEH) a procédé à la mise à jour des politiques d’accès au grade de licence et des examens officiels du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) pour les Écoles Nationales d’Infirmières (ENI). Naturellement, les examens pour avoir accès au diplôme de licence du MSPP ont l’habitude d’être organisés annuellement par la Direction de Formation et de Perfectionnement en Sciences de la Santé (DFPSS) à l’égard des écoles en sciences infirmières publiques et privées. Toutefois, cette décision ne concerne pas les écoles privées mais seulement les écoles nationales en Sciences Infirmières appartenant à l’UEH. Cependant, l’accès au diplôme de licence pour une infirmière ou un infirmier ne sera pas sans conditions, car pour avoir accès au diplôme de licence, l’étudiant en sciences infirmières à l’UEH doit également écrire son mémoire de recherche, le présenter devant un jury et avoir la note de présentation exigée. Qu’en est-il des 79 autres écoles infirmières privées reconnues par le MSPP ? Les écoles infirmières privées et publiques devront-elles toujours subir les épreuves de la DFPSS et du MSPP ? Quelles sont les écoles nationales des Infirmières (ENI) concernées par cette décision ? Et si les examens ont été également supprimés pour les écoles infirmières privées et publiques, cela n’engendrait-il pas beaucoup plus de pratiques de corruption dans ces écoles ? … [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture

Haïti : L’hôpital Sacré-coeur de Milot, une menace pour les concurrents déloyaux

En Haïti 🇭🇹, il n’est un secret pour personne que l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot (HSCM) est l’un des meilleurs centres hospitaliers d’Haïti sous la base des services de qualité offerts aux patients du Grand Nord (Nord, Nord-est, Nord-Ouest, Centre et Artibonite). Toutefois, les services de qualité offerts aux nécessiteux font de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot une véritable menace pour des concurrents agissant dans le domaine de la santé au niveau de la région. Ainsi, depuis quelques années, l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot est victime de nombreuses intoxications (fausses informations) publiées sur les reseaux sociaux et d’attaques physiques visant la destruction de certains de ses bâtiments. Après une période de fermeture provisoire de l’hôpital, la direction de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot rouvre les différents services  dudit hôpital afin de servir les communautés départementales et avoisinantes. Suite aux observations et entretiens effectués au sujet de la conjoncture de cet hôpital de référence, la revue de presse Le Scientifique se demande pourquoi l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot reçoit autant d’attaques diffamatoires et parfois physiques alors qu’il est le meilleur centre hospitalier privé du Grand Nord au regard des services de qualité fournis ?  Là encore, on se questionne sur l’implication des autres centres hospitaliers et des spécialistes de la région dans leurs probables tentatives d’affaiblissement moral de cet hôpital. En effet, vu que  l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot donne les résultats efficaces que même les hôpitaux publics de la région ne peuvent pas en donner, pourquoi est-il beaucoup plus facile de critiquer ce qui fonctionne apparemment bien en guise d’essayer d’apporter des solutions à d’autres hôpitaux dont la gestion est à des millions de kilomètres de tenèbres de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot ? Cet article, loin d’être un outil de promotion, de refus ou d’appui à une tierce personne, rentre dans une perspective de reconnaissance du travail approximativement bien fait et d’éducation citoyenne et loyale… [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture

Haiti : 10 élèves lauréats des Olympiades nationales de Science 2022

La Chaire UNESCO Femmes et Sciences pour le Développement et l’Institut des Sciences, des Technologies et des Etudes Avancées d’Haïti (ISTEAH) ont lancé le 22 mars dernier la troisième édition des Olympiades Nationales Haïti-Sciences’2022. Le concours comprenait 5 blocs (Mathématiques, Physique, Chimie, Biologie, Informatique) ayant la même pondération. Cette compétition nationale était réservée aux élèves du Nouveau Secondaire (III et IV) et s’est réalisée en ligne le 24 avril dernier. Plus de 120 élèves y ont participé, dont 53,7 % de garçons et 46,3 % de filles (figure 1a). Les élèves provenaient de sept départements sur dix (figure 1b). Les données statistiques ont révélé que la majorité des participants provenaient du Nord (59,5 %) et de l’ouest (28,9 %)… [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture
Samuel PIERRE & AGP

Samuel Pierre, le scientifique haïtien de réputation internationale

🇭🇹 Haiti | 🇨🇦 Canada : Alors que Samuel PIERRE, fondateur de la nouvelle université d’Haïti connue sous le nom de ISTEAH et Président du Groupe de Réflexion et d’Action pour une Haïti Nouvelle (GRAHN), vient de recevoir le 15 mai 2022 son enième grade d’Officier de l’ordre de Montréal, il est important que les haïtiens vivant en Haïti et hors d’Haïti fassent connaissance de ce calibre de scientifique haïtien qu’est Samuel PIERRE. Pour rappel, il très connu dans la communauté scientifique internationale et surtout au Canada. En ce qui concerne le grade d’Officier de Montréal qu’il vient de recevoir, dans la note de description, l’Ordre de Montréal dépeint monsieur Samuel PIERRE comme un professeur, chercheur, conférencier, ingénieur de réputation internationale qui jouit d’un important rayonnement dans la communauté scientifique en matière de technologies de l’information et de la communication. Tel un pionnier, il est reconnu pour ses idées techniques novatrices et ses initiatives hardies. Modèle auprès des Montréalaises et Montréalais d’origine haïtienne, très engagé socialement, il s’investit notamment depuis plus de 20 ans dans le développement d’INSERTECH ANGUS, une entreprise d’insertion de jeunes adultes. De même œuvre-t-il depuis une décennie au déploiement de l’Institut des Sciences, des Technologies et des Études avancées d’Haïti, déjà reconnu comme modèle de développement stratégique pour ce pays des Antilles. Ainsi, en recevant ce grade, Samuel Pierre est classé dans les annales des personnalités recevant la plus haute distinction de la Ville de Montréal, laquelle distinction est attribuée à des personnalités émérites qui contribuent de façon exceptionnelle au rayonnement de Montréal, Canada… [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture

HAÏTI : Les 83 écoles en Sciences de la santé reconnues par MSPP

En Haiti, il ne manque pas d’écoles en sciences de la santé dans les différents départements. Toutefois, certaines de ces écoles sont reconnues par le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), d’autres ne le sont pas. Ainsi, le nombre d’institutions d’enseignement supérieur en sciences de la santé évoluant en Haïti s’accroît progressivement, mais seulement 83 sont reconnues par les instances compétentes du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) et la Direction de Formation et de Perfectionnement en Sciences de la Santé (DFPSS). Dans le souci d’éclairer la lanterne des populations haitiennes, surtout celles jeunes ayant bouclé leurs études secondaires, la revue de presse LE SCIENTIFIQUE a contacté le directeur de la DFPSS, Dr. Evans Vladimir LARSEN, qui référait la revue à la dernière publication des écoles reconnues par le MSPP via le site internet du MSPP. Dans les sections suivantes, deux tableaux portant sur la liste des écoles publiques en sciences de la santé reconnues par MSPP et la liste des écoles privées en sciences de la santé reconnues par MSPP sont présentés… [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture

Jean Charles Moïse essaie de réconcilier Haïti pour la développer à la Rwandaise

Haïti et Rwanda ont chacune une histoire touchante et précurseur. Haïti est connue comme la première république noire indépendante des temps modernes et le deuxième pays indépendant des Amériques après les États-Unis sans énumérer sa contribution dans la libération des pays de l’Amérique latine, de la Grèce, de l’Israël, des États-Unis d’Amérique, etc. Par ailleurs, il y a environ 25 ans, le chapitre le plus sanglant de l’histoire contemporaine de l’Afrique s’écrivait au Rwanda. En l’espace de cent jours, un million de personnes ont perdu la vie. Tout était à refaire dans ce pays meurtri. Le premier souci du Front patriotique rwandais, parti politique dirigé alors par l’actuel président rwandais Paul Kagame, a été de mettre fin au génocide et de rétablir la paix et la sécurité. « Nous avons tiré des leçons qui devraient nous enseigner à bâtir notre avenir », rappelait-il récemment, devant un parterre de chefs d’entreprise à Charlotte aux États-Unis. De nos jours, Haïti ne fait pas face à un génocide comme le Rwanda mais fait face à un néo-génocide qui réduit l’espérance de vie des haïtiens et qui les oblige soit à survivre dans l’extrême pauvreté, soit à quitter le pays en quête de meilleures conditions de vie aux États-Unis, au Chili, au Brésil, au Canada, en France, en République dominicaine, etc. Ainsi, après le cinquième assassinat d’un président d’Haïti, dont de Jean-Jacques Dessalines (Grande Rivière du Nord), Sylvain Salnave (Cap-Haïtien), Michel Cincinnatus Leconte (Saint Michel de l’Attalaye), Vilbrun Guillaume Sam (Ouanaminthe), Haïti est siégée dans un cycle infernal d’insécurité, de mauvaise gouvernance et d’extrême pauvreté. Malgré cet état de fait, le secteur privé des affaires, les leaders et partis politiques d’Haïti en guise de donner le ton ne fait que lutter pour la prise clandestine du pouvoir au détriment du peuple haïtien. Delà, les plus capables essaient de procéder à des élections au second degré alors que d’autres demandent l’organisation des élections démocratiques et participatives dans le pays. Face à ce constat, Jean Charles MOÏSE, le leader du parti politique socialiste haïtien (Parti Politique Pitit Dessalines) fait d’énormes concessions et lance une initiative d’unir Haïti selon l’approche rwandaise en tendant la main même à ses détracteurs et opposants. Dans les sections suivantes, l’article passe en revue la biographie de Jean Charles MOÏSE, puis décrit les stratégies et actions mises en œuvre par Jean Charles Moïse pour obtenir les résulats escomptés, c’est-à-dire, d’unir Haïti comme le Rwanda et faciliter le processus de développement durable du pays… [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture

Haiti : Plus de 250 signataires et étudiants de l’UCNH lancent un appel à implantation d’un Sous-Commissariat à Haut-Limbé

Plus de 250 signataires et étudiants de l’Université Chrétienne du Nord d’Haiti (UCNH) lancent un appel à implantation d’un Sous-Commissariat à Haut-Limbé. La nuit du 12 au 13 Avril 2022, un incident odieux s’est produit et répété à l’enceinte de l’Université Chrétienne du Nord d’Haïti (UCNH). Des individus non identifiés se sont introduits au dortoir des filles, ils ont violé une étudiante de 21 ans, ils ont volé les ordinateurs de six filles de la chambre selon un article écrit par docteur Jules CESSEUS, recteur émérite de l’UCNH deux jours après le drame. On parle d’incident répété vu qu’en été 2020, il y a eu ce genre d’évènements qui se sont produits sur le campus de ladite université… [Lire la suite sur]

Continuer la lecture
Classement des meilleures universites d'Haiti en 2022

Les Universités haïtiennes reconnues par l’État d’Haiti – MENFP

Le nombre d’institutions d’enseignement supérieur (universités) évoluant en Haïti s’accroît progressivement, mais seulement 138 sont reconnues par les instances compétentes du Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionelle d’après Paul Yves Fausner, le responsable de Direction de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (DESR), une entité du MENFP (cité dans l’article de Worlgenson Noel paru dans Le Nouvelliste). Bien que les ressources humaines manquent à cette direction y compris les moyens de fonctionnement, le directeur de l’entité sensibilise les décideurs à accorder plus de priorité à ce secteur. Dans les sections suivantes, quatre tableaux portant sur la liste des universités privées d’Haiti, la liste des universités publiques d’Haiti, la liste des facultés et Campus repartis dans huit (8) départements géographiques du Pays et la liste des unités déconcentrées de l’UEH sont présentés… [Lire la suite sur] 👇

Continuer la lecture

Des maisonnettes de 1,600,000 Gourdes sont données aux Dominicains à 7,200 HTG le mois

Vues : 46 Des petites maisons construites à 1,600,000 Gourdes en République Dominicaine sont données à 4,240 Gourdes le mois aux dominicains en nécessité. Ainsi, les familles avec des revenus consolidés de 32 000 Gourdes soit l’équivalent de 16,000 pesos dominicains par mois pourront acheter une maison qui coûte 1,600,000 Gourdes (800 000 pesos dominicains) […]

Continuer la lecture