Haïti : L’hôpital Sacré-coeur de Milot, une menace pour les concurrents déloyaux

Actualités National Santé Technologies

En Haïti 🇭🇹, il n’est un secret pour personne que l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot (HSCM) est l’un des meilleurs centres hospitaliers d’Haïti sous la base des services de qualité offerts aux patients du Grand Nord (Nord, Nord-est, Nord-Ouest, Centre et Artibonite). Toutefois, les services de qualité offerts aux nécessiteux font de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot une véritable menace pour des concurrents agissant dans le domaine de la santé au niveau de la région. Ainsi, depuis quelques années, l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot est victime de nombreuses intoxications (fausses informations) publiées sur les reseaux sociaux et d’attaques physiques visant la destruction de certains de ses bâtiments. Après une période de fermeture provisoire de l’hôpital, la direction de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot rouvre les différents services dudit hôpital afin de servir les communautés départementales et avoisinantes. Suite aux observations et entretiens effectués au sujet de la conjoncture de cet hôpital de référence, la revue de presse Le Scientifique se demande pourquoi l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot reçoit autant d’attaques diffamatoires et parfois physiques alors qu’il est le meilleur centre hospitalier privé du Grand Nord au regard des services de qualité fournis ? Là encore, on se questionne sur l’implication des autres centres hospitaliers et des spécialistes de la région dans leurs probables tentatives d’affaiblissement moral de cet hôpital. En effet, vu que l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot donne les résultats efficaces que même les hôpitaux publics de la région ne peuvent pas en donner, pourquoi est-il beaucoup plus facile de critiquer ce qui fonctionne apparemment bien en guise d’essayer d’apporter des solutions à d’autres hôpitaux dont la gestion est à des millions de kilomètres de tenèbres de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot ? Cet article, loin d’être un outil de promotion, de refus ou d’appui à une tierce personne, rentre dans une perspective de reconnaissance du travail approximativement bien fait et d’éducation citoyenne et loyale.

Origine des attaques diffamatoires et parfois physiques à l’encontre de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot

Contrairement à ce que l’on prétendait avant la collecte des informations sur l’objet de recherche, les entretiens et observations non participantes qu’on a eu avec des notables et employés montrent que l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot fait face à de nombreux détracteurs et de personnes qui n’habitent pas forcément dans la commune de Milot. Car, les informations recueillies remontent l’origine des attaques diffamatoires et parfois physiques à l’encontre de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot. Les parties prenantes concernées dans ces attaques sont :

  • des centres hospitaliers de la région qui ne sont pas trop fréquentés vu que les patients consultent en majeure partie l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot, et ce, pour ses services de qualité et de meilleurs prix ;
  • des spécialistes de certaines cliniques privées de la region qui voient en les services abordables, de qualité et accessibles de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot une menace pour leur fonctionnement et survie ;
  • des anciens employés revoqués pour manquement professionnel et éthique ;
  • des membres frustrés de la communauté qui se plaignent du manque d’actions communautaires de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot au niveau de la commune de Milot. Car, certains témoignent des activités réalisées par CRUDEM (dont construction de routes et exécution de petits projets sociaux), il y a plus d’une décennie de cela, qui cessent d’être realisées avec la nouvelle administration ;
  • des professionnels de la région qui admettent le développement de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot mais qui critiquent un manque d’insertion et d’implication des professionnels de la communauté milotienne et capoise ;
  • de tierces personnes qui ont des problèmes personnels avec des fonctionnaires dudit hopital soit pour des raisons de cohabitation ou d’autres.

En somme, il est admissible que l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot donne des résultats que l’on peut juger d’efficaces dans la mesure où les patients et certains membres dudit hôpital sont satisfaits. Il est à mentionner que certains services fournis à l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot sont quasi injoignables dans la région, et ce, même les hôpitaux publics de la région n’en pas donnent pas. Lors qu’on se demandait à certains participants de nos entretiens pourquoi est-il beaucoup plus facile de critiquer ce qui fonctionne apparemment bien en guise d’essayer d’apporter des solutions à d’autres hopitaux dont la gestion est à des millions de kilomètres de tenèbres de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot, plus de 2/3 des participants ont estimé qu’il est naturel chez certains gens de vouloir diriger une organisation (institution) déjà développée en guise de vouloir commencer à la base et d’apporter d’eux-même leur contribution au changement. Est-ce qu’ils voudraient dire par là que les concurrent essaient d’affaiblir l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot afin de venir en aide par la suite à titre d’exécutant ou de leaders ? Est-ce que les probables détracteurs de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot connaissent vraiment ce qui se passe à l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot ? Les sections suivantes présentent l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot, la liste des services offerts à l’HSCM, les politiques générales de l’HSCM et la biographie de l’actuel Directeur Exécutif.

Présentation de l’Hôpital Sacré Cœur de Milot

L’histoire de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Milot a démarré avec les Frères du Sacré-Cœur du Canada et s’est poursuivie par l’entremise de Docteur Théodore Dubuque, un philanthrope. En effet en 1968, les frères du Sacré-Cœur de Montréal créèrent une fondation dénommée « Centre Rural pour le Développement de Milot (CRUDEM) » qui avait une vocation plurielle intervenant dans la construction de routes et d’écoles, le forage de puits, le développement de coopérative, etc. En 1986, répondant aux demandes incessantes de la population les frères du Sacré-Cœur, avec le support de deux médecins haïtiens, érigèrent un centre de santé dénommé « Centre Médical Sacré-Cœur de Milot », avec une salle d’opération très peu équipée. Être le meilleur centre hospitalier de la région.

Au cours de cette même période un chirurgien de St-Louis dans l’Etat du Missouri, contracta une maladie gravissime. Il fit une promesse à Dieu qu’en cas de guérison, il passerait le reste de sa vie à aider les autres. Après rémission complète, celui-ci décida de partir en mission. C’est ainsi qu’en 1988, il arrive au Centre Médical Sacré-Cœur et y séjourna pendant six (6) mois réalisant environ deux cent cinquante (250) interventions chirurgicales. À son retour dans son pays, il rallia autour de lui et de son projet sa famille, des hommes d’affaires de sa communauté qui ont, après 25 ans, transformé ce Centre de Santé de huit (8) lits en un Hôpital communautaire de référence, desservant plus de 225.000 habitants provenant de plusieurs communes du département du Nord.

Établi en 1995, la Fondation CRUDEM est un organisme sans but lucratif incorporé sous la section 501(3). Sa mission est entre autres, d’améliorer l’accès aux services de soins de santé pour les personnes pauvres et mal desservies médicalement par la sollicitation, la réception, la gestion et le décaissement des contributions, dons et legs de fonds et autres biens (meubles et immeubles) aux hôpitaux dans le monde, principalement l’Hôpital du Sacré-Cœur de Milot en Haïti et de répondre aux besoins de soins de santé de ces personnes. La Fondation CRUDEM ne fournit pas, elle-même directement des services de soins de santé. L’Hôpital du Sacré-Cœur est une organisation juridique distincte et est dans le processus de demande du statut d’ONG.

Fondé en 1986 le Centre Médical Sacré-Cœur de Milot est un hôpital communautaire de référence desservant plus de 225,000 habitants de plusieurs communes du département du Nord d’Haïti et des zones avoisinantes. Cet hôpital dispose de plus de 125 lits et a, en 2015, fourni 65,425 visites ambulatoires, admis 7,344 malades et réalisé 2,520 actes chirurgicaux. L’hôpital emploie plus de 378 personnes réparties comme suit :

  • Personnel médical (soins directs) : 178
  • Personnel paramédical (pharmacie, labo imagerie, etc.) : 31
  • Personnel de soutien (support au soin) : 169

La liste des services offerts à l’HSCM s’établit comme suit :

  • Clinique externe générale
  • Cliniques spécialisées
  • Soins d’urgence
  • Soins intensifs
  • Médecine interne et Cardiologie
  • Pédiatrie
  • Maternité
  • Chirurgie
  • Orthopédie et traumatologie
  • Ophtalmologie
  • Soins dentaires
  • Service de santé communautaire
  • Physiothérapie et Réhabilitation
  • Pharmacie
  • Services d’imagerie (radiographie, échographie abdominale, échocardiographie, électrocardiogramme)
  • Service d’histopathologie
  • Laboratoire d’analyse biologique
  • Poste de transfusion sanguine
  • Laboratoire de prothèse
  • Morgue

D’autres prestations sont offertes de façon périodique avec le support des praticiens étrangers dans les spécialités suivantes :

  • Chirurgie maxillo-faciale
  • ORL
  • Dermatologie
  • Chirurgie plastique
  • Laparoscopie
  • Urologie

Politiques générales de l’HSCM

L’Hôpital du Sacré-Cœur de Milot est un employeur qui prône l’égalité des chances et ne pratique aucune discrimination vis-à-vis d’un employé ou d’un postulant à un emploi en raison de sa race, de son âge, de la couleur de sa peau, de sa religion, de sa nationalité, de son sexe. De même, pour n’importe quel poste pour lequel un employé ou un postulant est qualifié, l’HSCM ne pratique aucune discrimination à cause de son état de santé (VIH/SIDA ou autre), d’un handicap physique ou mental.

L’HSCM met en pratique les politiques suivantes :

  • Politique d’équité de l’emploi. C’est-à-dire une politique d’opportunités d’emploi égales.
  • Politique de dissémination interne et externe de l’information. L’équipe dirigeante de l’HSCM, les sous-contractants, les fournisseurs et les représentants avec qui cette institution a des relations, doivent être informés des mesures prises par l’institution et être conscients de leurs responsabilités dans leur exécution.
  • Utilisation optimale des différents groupes de travail. L’établissement des objectifs et des feuilles de présence permettent de veiller à l’utilisation rationnelle des différents groupes de travail.
  • Bonnes relations de travail. L’Hôpital du Sacré-Cœur de Milot voudrait développer des relations de travail à long terme avec chaque membre productif de son équipe qui partage ses valeurs, sa vision et sa mission. Cependant, la nature de l’environnement de travail de cet hôpital exige un niveau très élevé de flexibilité par rapport aux changements qui s’opèrent dans le milieu de la santé, changements sur lesquels il a un contrôle limité. Le nombre et les types de postes disponibles dépendront toujours du plan de travail de l’institution, du volume d’activités envisagées, de la nature des projets en cours, des situations d’urgences et de la situation financière globale de l’institution.

Qui est le Directeur de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot ?

Harold Prévil, originaire de la Grande Rivière du Nord, est un Obstétricien-Gynécologue très orienté vers les stratégies de développement endogène. Il est diplômé de la faculté de médecine, de pharmacie et de technologie médicale de l’Université d’État d’Haïti. Il détient une Maîtrise ès –sciences en administration des services de santé, option « gestion du système de Santé », de l’Université de Montréal. Il détient également un diplôme complémentaire en gestion du système de santé, option « évaluation » de l’Université de Montréal. Il complète présentement un doctorat en Leadership de l’Institut international de leadership (INSIL, France). Il a plus de 17 ans d’expérience dans la prestation, l’organisation et la gestion des soins et services de santé en Haïti. Actuellement, il est directeur exécutif d’un hôpital tertiaire de deux cent lits, l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot. Il a une expertise en gestion de projet, opérations de budgétisation et d’amélioration de la qualité des soins et services de santé. Il a une expérience poussée et réussie de travail dans deux hôpitaux à vocations différentes : un du secteur privé à but non lucratif et l’autre universitaire du secteur publique (l’Hôpital Justinien du Cap-Haïtien). Dr Prévil a été pendant sept ans Directeur d’un programme de formation de médecins résidents en médecine de famille. Il a conduit et mené à terme le processus d’élaboration des plans stratégiques 2010-2015 et 2017 -2022 de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot. Dr Previl a conduit le processus de tarification des actes médicaux en Haïti comme consultant de l’Unité de Santé Internationale (USI) de l’Université de Montréal pour le compte du Ministère de la Sante Publique et de la Population (MSPP) d’Haïti. Il a enseigné la Pharmacologie, l’Obstétrique et la Gynécologie à l’École des sciences infirmières de l’Université Notre Dame d’Haïti (Branche Nord). Dr Prévil mène actuellement une recherche sur les enjeux sociojuridiques de la dépénalisation de l’avortement en Haïti.

CONCLUSION

Alors que l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot est connu comme l’hôpital le mieux assaini d’Haïti, il est l’un des seuls hôpitaux recevant tout type de malades sans exiger que le paiement soit préalablement fait pour avoir les premiers soins. Cet hôpital fonctionne apparemment bien en termes de gestion et de mise en oeuvre de quelques projets infrastructurels. Par ailleurs, l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot devrait s’investir un peu plus dans des actions sociales afin d’apaiser certaines couches. Du coup, l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot devrait renforcer son système de communication afin qu’elle n’en fait pas les frais à cause de l’intoxication et des attaques de toute sorte. Par contre, les concurents de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot devrait utiliser des méthodes de gestion et éthiques pour concurrencer ledit hôpital. Car, il existe des procédures administratives pour mieux gérer un centre hospitalier. Ce n’est pas seulement en détruisant déloyalement un centre hospitalier que l’on peut devenir concurrentiel. D’abord, il faut engager de meilleurs personnels sous la base de mérite, puis dégager des partenariats, mettre en oeuvre des politiques générales, etc.

REFERENCES

Hôpital Sacré-Cœur de Milot. (2016). Plan d’affaires de l’hôpital Sacré-Cœur de Milot. Tiré le 25 mai 2022 du https://www.hfgproject.org/?download=18039

Facebook Comments Box
Print Friendly, PDF & Email

À PROPOS DE L'AUTEUR ET/OU LE SCIENTIFIQUE

Tagged
Marc-Donald VINCENT
Marc-Donald Vincent est spécialiste en gestion de projets. Il travaille dans les champs de compétences suivants : agronomie, planification urbaine, gestion territoriale, gestion de projets, logistique, administration des aires protégées et du patrimoine mondial de l’humanité, évaluation environnementale des projets et programmes, opérations électorales. Il a obtenu un baccalauréat en sciences agricoles à l’Université Chrétienne du Nord d’Haïti (UCNH) en 2016, un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) et une maîtrise en gestion de projets à l’Institut des Sciences, des Technologies et des Études Avancées d’Haïti (ISTEAH) en 2021. Pour l’instant, il poursuit ses études doctorales en sciences de la gestion à l’Institut des Sciences, des Technologies et des Études Avancées d’Haïti (ISTEAH). Marc-Donald Vincent décrochait son premier travail à la Municipalité de Milot en 2013 à titre de Chef de service d’urbanisme & d’aménagement puis comme Directeur du territoire en 2020. Il travaille en passe-temps comme superviseur électoral principal de Milot de 2015 à 2017. En Mars 2020, il fournit ses services à l’Autorité de Gestion du Parc National Historique Citadelle, Sans-Souci, Ramiers (AGP) comme Responsable logistique du seul Patrimoine historique matériel haïtien reconnu par l’UNESCO. En 2018 et 2019, il enseignait les statistiques descriptives au niveau professionnel. Par ailleurs, il est également rédacteur en chef & fondateur de Le Scientifique, une revue de presse en ligne depuis 2017. Aussi, Marc-Donald Vincent est fondateur de l’Association Éco-citoyenneté d’Haïti (AEC-HAITI), une association à but non lucratif travaillant dans la promotion et la défense des droits environnementaux des citoyens y compris la valorisation des écogestes et des principes de protection de l’environnement. En termes de distinction, il reçoit un certificat de finaliste de Ten Outstanding Young Persons (TOYP) pour Haïti en 2017 par Jeune Chambre Internationale Haïti (JCI Haïti). ________________________ LE SCIENTIFIQUE comme son nom l’indique est une revue de presse scientifique dont sa mission principale est de servir les communautés mondiales en quête de savoir et d’informations, c’est-à-dire du savoir scientifique et socioprofessionnel pour comprendre l’évolution de l’humanité, interpréter les phénomènes qui se développent dans leur environnement dans un esprit scientifique. En d’autres termes, la revue publie des articles scientifiques, professionnels et populaires selon les principes déontologiques, les normes méthodologiques APA. La revue LE SCIENTIFIQUE est diffusée au format électronique grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Elle s’adresse aux lecteurs et aux internautes du monde entier et propose deux articles au moins par semaine autour des questions scientifiques, professionnelles et populaires. La revue est publiée sur le web et également diffusable par email.
https://www.lescientifique.org