Haiti : Le Français et le Créole haïtien dans le monde

BLOG

Haïti possède deux (2) langues officielles : le Créole haïtien et le Français. Ainsi, Haïti fait partie des 55 pays bilingues dans le monde (Université Ottawa, S.d). Par conséquent, Haïti fait la valeur de la langue française dans les Amériques et dans le monde. Car, c’est grâce à Haïti que le Français est devenu langue officielle des Nations-Unies (UN) en 1945, de l’Organisation des États Américains (OEA) et de la Communauté de la Caraïbe (CARICOM). En effet, la délégation haïtienne entraîna le vote des États d’Amérique latine le faisant pencher en faveur de la langue française (Duhaime, 2010). Alors que le Créole haïtien revêt d’une importance capitale dans la lutte contre l’esclavage, le colonialisme et le racisme, de nos jours, la population haïtienne vivant en Haïti et hors du pays fait du Créole une langue à part entière. Le Créole haïtien est la 84 ème langue la plus parlée dans le monde sur 403 langues vivantes. L’analyse de certaines données récentes montre que la langue française est parlée par 42 % de la population haïtienne au moins et le Créole haïtien est parlé par toute la population haïtienne (100 %) née en Haiti et hors du pays. Cet article fait un état des lieux du Français parlé par les haïtiens et du Créole haïtien dans le monde. Dans les sections qui suivent, on présente les statistiques des deux langues sus-mentionnées parlées par les Haïtiens. 

État des lieux du Français parlé par les Haïtiens dans le monde 

Considérant le rôle phare d’Haïti dans la promotion et l’expansion de la francophonie dans le monde, Duhaime (2010) avance que la Francophonie a une dette envers Haïti pour le rôle fondamental joué par Haiti au destin unique dans la création des institutions francophones. Il avance plus loin que : 

Dans l’entre-deux-guerres et dans les années 1950, ce sont les intellectuels haïtiens, en particulier, Dantès Bellegarde et Émile St Lot, qui ont fait valoir sans relâche la spécificité de la culture et de la langue française dans les hautes instances internationales de l’époque (SDN, ONU). Oui, comment oublier que, si le français bénéficie aujourd’hui de son statut de langue officielle et de travail au sein des Nations unies, c’est à la volonté politique d’Haïti que nous le devons ? Lors des accords de Bretton Woods, c’est à une voix près, celle d’Haïti, que cette décision a été prise. C’est à Haïti que nous devons d’être entrés dans l’Histoire et que nous sommes présents sur le devant de la scène internationale. 

Plus loin, Descardes (1999), met en relief la contribution d’Haïti avec son entrée à l’Union panaméricaine, l’actuelle OEA (Organisation des États américains), qui a permis au français de devenir l’une des langues officielles de travail de cet organisme. 

Suivant les statistiques en lien au nombre de francophones par pays publiées par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF, 2022), il est révélé qu’Haiti possède 42 % de francophones sur une population de 11,680,000 personnes. Ces 42 % de francophones haïtiens représentent 4,906,000 haïtiens pouvant s’exprimer en français. 

Tandis que le français est langue officielle et d’enseignement en Haiti. Le français jouit d’une image ambivalente en Haïti : à la fois langue internationale et d’ouverture sur le monde, mais aussi langue d’exclusion quand son insuffisante maîtrise empêche toute évolution sociale ou professionnelle. Ainsi, le français perd du terrain et une part importante d’Haïtiens, notamment en dehors de la capitale, Port-au-Prince, le maîtrisent insuffisamment (Organisation Internationale de la Francophonie, OIF, 2022). Grace à Haiti, le français est devenu l’une des langues officielles de la CARICOM. Haïti est le seul pays francophone de la CARICOM (qui comprend 15 pays de la Caraïbe) composé majoritairement d’anciennes colonies britanniques. Les autorités haïtiennes ont longtemps plaidé pour faire reconnaître le français comme langue officielle au sein de cette communauté. 

État des lieux du Créole haïtien parlé par les Haïtiens dans le monde

Des statistiques récentes montrent au total que 16 millions d’haïtiens (12 millions en Haiti et 4 millions hors d’Haïti) parlent le Créole haïtien. Par ailleurs, des données de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF, 2022) révèle que 11,263,077 personnes vivant en Haiti parlent Créole haïtien. D’autres sources révèlent que 12 millions de personnes en Haïti et environ 2 millions dans le reste du monde, surtout aux États-Unis, mais aussi en France et au Canada parlent le Créole haïtien (Langues et grammaires du monde, 2019). Ce qui correspond à l’ensemble de la population haïtienne vivant en Haïti. Les haïtiens vivant hors d’Haïti ne sont pas pris en compte par l’analyse de l’OIF. En somme, nous estimons la population haïtienne vivant hors d’Haïti s’exprimant en Créole haïtien à 4 millions de personnes. Les étrangers s’exprimant en Créole haïtien ne dépasse pas les 50,000 personnes. L’Atlas socioéconomique mondial (2022) estime le nombre de créolophones haïtiens à 14,481,260 personnes au cours de l’année 2022. Selon ce même classement, le Créole haïtien est la 84 ème langue la plus parlée dans le monde sur 403 langues vivantes référencées par l’Atlas. 

Le créole étant la langue utilisée dans les interactions quotidiennes et occupant une place de plus en plus importante dans les médias et plus particulièrement à la radio. L’Académie du créole haïtien a par ailleurs été créée en 2014 dans le but de réguler l’évolution de la langue et son usage (orthographe, conjugaison, etc.).

Le créole langue officielle et théoriquement langue d’enseignement pour les seuls trois premiers cycles d’enseignement du primaire selon la réforme établie en 1987, mais qui n’est pas ou peu appliquée car, dans les faits, l’enseignement se poursuit parfois en créole. La réforme dite Bernard (qui institue le bilinguisme dans les premières années du primaire) n’a jamais été mise en oeuvre depuis son adoption en 1987 en raison de moyens très limités. 

REFERENCES 

Université Ottawa. (S.d). Les 55 pays bilingues dans le monde. Tiré le 24 décembre 2022 du https://www.uottawa.ca/calc/55-pays-bilingues-monde

Duhaime, C. (2010). La coopération de la Francophonie en faveur d’Haïti : un devoir de fraternité, Cairn, 4(55), 125 à 130. DOI : https://doi.org/10.3917/geoec.055.0125 

Descardes, J. R. (1999). Francophonie en Haiti : Etat des lieux et perspectives. Tiré le 24 décembre 2022 du http://www.dhdi.free.fr/recherches/horizonsinterculturels/memoires/descardesmemoir2.htm

Organisation Internationale de la Francophonie. (OIF, 2022). La langue française dans le monde. France : Gallimard. 

Langues et grammaires du monde. (2019). Créole haïtien. Tiré le 24 décembre 2022 du https://lgidf.cnrs.fr/creole-haitien

L’Atlas socioéconomique mondial. (2022). Classement des langues du monde par nombre total de locuteurs (L1 + L2). Tiré le 24 décembre 2022 du https://atlasocio.com/classements/langues/locuteurs/classement-langues-par-nombre-locuteurs-total-monde.php

Tagged
Marc-Donald VINCENT
Marc-Donald Vincent est spécialiste en gestion de projets. Il a obtenu une licence en sciences agricoles de l'Université Chrétienne du Nord d’Haïti (UCNH) en 2016, un diplôme d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en gestion des projets d'architecture et d'aménagement en 2020 et une maîtrise (M.Sc.A) en gestion de projets en 2021 de l'Institut des Sciences, desTechnologies et des Études Avancées d'Haïti (ISTEAH). Après son stage de recherche au Laboratoire de recherche en réseautique et informatique mobile (LARIM) de Polytechnique Montréal, il poursuit sa recherche doctorale en sciences de la gestion en Haïti à l'ISTEAH. Sa thèse doctorale porte sur les facteurs de succès et de sous-performance des projets publics mis en œuvre dans les pays à revenu faible et intermédiaire, cas d'Haïti. Aussi, Marc-Donald Vincent est président du Centre de Recherche Intégrée et Scientifique d’Haïti (CRISH) et du journal Le Scientifique promouvant la recherche scientifique en Haïti.
https://www.lescientifique.org