L’armée dominicaine attaque Haïti suite à une rencontre de Biden et Abinader

BLOG

Les relations entre Haïti et la République Dominicaine ne sont plus sympatiques depuis qu’Haïti a occupé ou encore annexé ou encore réunifie la République dominicaine pendant 22 ans sous la demande des dominicains afin de lutter contre le colonisateur espagnol. En guise de reconnaissance envers le peuple haïtien qui s’est armé de courage pour rendre les dominicains libres, la République Dominicaine fait d’Haïti son principal ennemi et compétiteur. Aujourd’hui encore, l’armée dominicaine attaque des centaines d’Haïtiens qui travaillaient sur le projet social et solidaire du Canal de la Rivière Massacre. Les militaires dominicains foulaient à plusieurs reprises le sol haïtien dans une position de guerre. Cette attaque militaire n’arrête pas de susciter des questionnements populaires dans un contexte où le président Luis Abinader a eu une rencontre Joe Biden, le président américain.

En date du mardi 7 novembre 2023, une vague de tensions s’est répandue dans la frontière Nord d’Haïti avec la République Dominicaine (Commune de Ouanaminthe). La raison de cette vague de tension s’explique par la menace et l’attaque démonstrative de de l’armée dominicaine contre Haïti et sur le territoire haïtien. Les militaires dominicains en position de guerre ont eu jusqu’à fouler le sol haïtien pour acquérir des caoutchoucs que des haïtiens, qui se réclamaient d’être nationalistes, s’apprêtaient à brûler pour manifester la violation du territoire neutre par les dominicains.

Pour rappel, cette attaque de guerre de la République Dominicaine a été faite sur sol (militaires lourdement armés) et dans l’air (hélicoptère). Les militaires dominicains allaient jusqu’à viser leurs revolvers sur les civils haïtiens qui travaillaient dans le Canal d’irrigation de la Rivière Massacre. Sans revolvers, les Agents de Brigade de Sécurité des Aires Protégées (BSAP) du côté haïtien se comportaient comme des professionnels pour éviter cette guerre entre les deux pays voisins (Haïti et République dominicaine). Il est à mentionner que ni la Police Nationale d’Haïti (PNH) ni les Forces Armées d’Haïti (FAd’H) ne n’étaient pas présentes sur le lieu du projet de la construction du Canal d’irrigation de la Rivière Massacre au moment où l’armée dominicaine à attaqué Haïti. Pour l’instant, le projet est coordonné par la société civile ouanaminthaise grâce des fonds venant de la diaspora et des haïtiens vivant en Haïti. Pour sa part, le gouvernement haïtien est exclu du projet pour s’être indexé de faux patriotes et de mèche avec les dirigeants dominicains.

L’hélicoptère qui a foulé l’espace arien haïtien et qui a visé ses revolvers sur des haïtien est immatriculé au numéro ERD1904. Voici un reportage photos tirées des images publiées par Romain Phanel sur la plateforme TI ZO Le Spécimen.

Suite à l’attaque de l’armée dominicaine contre le territoire haïtien, des unités BI, POLIFRONT et UDMO se sont manifestées tôt dans la soirée du 7 novembre 2023 sur les lieux de Canal d’irrigation de la Rivière Massacre. Voici quelques images tirées de la plateforme TI ZO LE SPÉCIMEN étant sur lea lieux 24/24.

Tagged
Marc-Donald VINCENT
Marc-Donald Vincent est spécialiste en gestion de projets. Il a obtenu une licence en sciences agricoles de l'Université Chrétienne du Nord d’Haïti (UCNH) en 2016, un diplôme d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en gestion des projets d'architecture et d'aménagement en 2020 et une maîtrise (M.Sc.A) en gestion de projets en 2021 de l'Institut des Sciences, desTechnologies et des Études Avancées d'Haïti (ISTEAH). Après son stage de recherche au Laboratoire de recherche en réseautique et informatique mobile (LARIM) de Polytechnique Montréal, il poursuit sa recherche doctorale en sciences de la gestion en Haïti à l'ISTEAH. Sa thèse doctorale porte sur les facteurs de succès et de sous-performance des projets publics mis en œuvre dans les pays à revenu faible et intermédiaire, cas d'Haïti. Aussi, Marc-Donald Vincent est président du Centre de Recherche Intégrée et Scientifique d’Haïti (CRISH) et du journal Le Scientifique promouvant la recherche scientifique en Haïti.
https://www.lescientifique.org