Éducation : Bellita BAYARD décroche son doctorat en Haïti

ARTICLES Thèse

C’est au cours de cette année 2023 que Bellita BAYARD vient de soutenir sa thèse de doctorat en éducation avec brio. Elle a fait ses études doctorales à l’Institut des Sciences, des Technologies et des Études Avancées d’Haïti (ISTEAH). Tandis que sa thèse porte sur l’Analyse du processus d’élaboration et de mise en œuvre des curricula/programmes du système éducatif haïtien : cas du curriculum sur l’éducation à la citoyenneté du secondaire, de 2000 à 2020, le champ de recherche qu’elle a étudié inclut la gouvernance et la gestion du système éducatif haïtien. En foi de quoi, l’ISTEAH lui accorde le grade de docteure (PhD) en éducation. La soutenance a eu lieu ce vendredi 13 octobre 2023 à 11 heures (heure de l’Est). Elle a été suivie par plus d’une centaine d’intéressés dans le domaine éducatif et de la recherche. Le jury de soutenance a été constitué de M. FÉTHIÈRE James, Ph. D. (Président), M. TOUSSAINT Pierre, Ph. D. (Membre et Directeur de recherche), M. PIERRE Samuel, Ph. D. (Membre et Co-directeur de recherche), Mme OGÉ Fania, Ph. D. (Membre), M. DEPOVER Christian, Ph. D. (Membre externe, Université de Mons, Belgique), M. JONNAERT Philippe, Ph. D. ( Membre externe, Université du Québec à Montréal, Canada) et Madame SMITH Rose-Michelle, Ph. D. (Représentante de la direction des affaires académiques).

Biographie de Bellita BAYARD

Bellita BAYARD est née à Port-au-Prince, plus précisément à l’Hôpital Isaïe Jeanty (Chancerelle). Cependant, par ses parents (père et mère), elle est originaire de Lamontagne, 13ème section communale de Jacmel d’où elle a passé seulement une année scolaire. Pratiquement, elle fait toutes ses études à Port-au-Prince, sa ville natale. Ceci ne l’empêche pas de rester très attachée à Lamontagne sur le plan social et familial. Pour mieux comprendre le parcours de Bellita BAYARD, les sections suivantes aborderont sa formation académique, ses expériences professionnelles et ses réalisations socio-professionnelles.

Formation académique

Bellita BAYARD est Gestionnaire de profession. Elle a étudié à Montréal (Canada), où elle a obtenu un diplôme d’études spécialisées (DES) en gestion des affaires à l’École des hautes études commerciales (HEC) et une maîtrise en Administration Publique avec option en management international à l’École Nationale d’Administration Publique (ENAP). Elle détient une licence en Anthropo-sociologie et une autre en sciences économiques à la Faculté de droit et des sciences économiques. Aussi, elle a une maîtrise en sciences du développement de la Faculté d’ethnologie de l’Université d’État d’Haïti (UEH), Département des Sciences du Développement (DSD).

Expériences professionnelles

Pour avoir été diplômée en Secrétariat et Comptabilité, Bellita BAYARD a fait ses premières expériences de travail à la Loterie de l’État Haïtien (LEH) comme Secrétaire de bureau et promue Secrétaire-comptable. Peu de temps après, elle a travaillé à titre de Comptable-payeur au Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), avant d’accéder comme Technicienne II dans cette même institution. Entre autres, elle a occupé les postes d’Administratrice du Bureau national des examens d’État (BUNEXE/MENFP), de Coordonnatrice à l’Office de management et des ressources humaines (OMRH) et du Centre de recherche et de documentation (CREDOC) de la Primature. Elle est professeure de management et de méthodologie, respectivement à l’Institut haïtien des sciences administratives (IHSA) et à l’Institut national d’administration, de gestion et des hautes études internationales (INAGHEI) de l’UEH. Elle enseigne également la Sociologie, la Gestion des PMEs et l’Éthique professionnelle. Ces expériences montrent qu’elle n’a brulé aucune étape dans sa vie socio-professionnelle.

Réalisations socio-professionnelles

Pour ce qui est de ses réalisations sociales et intellectuelles, Bellita BAYARD a fondé, en Septembre 2000, le Lycée Hermé BAYARD de la 13ème section communale de Lamontagne de Jacmel, avec l’appui total du Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports. C’était à l’époque, la première école secondaire de la zone. Parallèlement, elle est Présidente Directrice Générale et Fondatrice du Bureau international de comptabilité et de gestion (BICG). Parmi ses publications, on peut citer quelques-uns de ses textes suivants :

  • « Les Colin et les traditions ancestrales, une étude anthropo-sociologique centrée sur «ka colin» à Lamontagne, 13ème section communale de Jacmel » (1994) ;
  • Un texte intitulé : « L’apport de l’artisanat dans le développement de Lamontagne » (2000) ;
  • un autre texte sur le Québec, titré : « Quels sont les avantages compétitifs du modèle de gestion québécois sur le marché mondial ? » (2005) ;
  • Son dernier livre s’intitule : La gestion documentaire et des archives à l’heure de la modernisation de l’administration publique haïtienne : Quelles archives, pour quel pays ? (2018) ;
  • De plus, elle a écrit des articles à caractère socio-éducatif, par exemple : Quel avenir pour les femmes scientifiques évoluant en STIM en Haïti ? Qui assurera la relève ? (2018) ; «Haïti, crise civique, citoyenne, institutionnelle ou systémique?» (2019) ;
  • «Le déficit de gouvernance, une tare pour l’évolution du système éducatif haïtien »(2020) ;
  • «Le caporalisme québécois dans la gestion de la pandémie Covid 19 » (2020) ;
  • « Immigration : les chocs culturels à l’aller et au retour » (2021) ;
  • «La crise de l’éducation scolaire et le phénomène de l’insécurité en Haïti » (2022) ;
  • « La crise socio-politique Haïtienne : où sont passés les adeptes de la théologie de la libération ? » (2022).

Actuellement (octobre 2023), elle vient de soutenir sa thèse doctorale en sciences de l’éducation, particulièrement dans la spécialité de gestion des systèmes éducatifs à l’Institut des Sciences et des Technologies et des Études Avancées d’Haïti (ISTEAH). Le thème de sa recherche s’intitule : « Analyse du processus d’élaboration et de mise en œuvre des curricula/programmes du système éducatif haïtien: cas du curriculum de l’éducation à la citoyenneté du nouveau secondaire, de 2000 à 2020. » En fait, de quoi parle cette recherche ?

Contribution scientifique et sociale de sa thèse

La recherche doctorale de Bellita BAYARD met l’accent sur la gouvernance et la gestion du système éducatif haïtien. Ainsi, elle analyse le cas du curriculum de l’éducation à la citoyenneté du nouveau secondaire et la problématique de sa mise en œuvre dans les écoles. Dans les éléments de la problématique de sa thèse, elle a passé en revue les différents documents stratégiques élaborés par le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), y compris le curriculum de l’éducation à la citoyenneté du nouveau secondaire dont la mise en œuvre tarde encore à apporter des résultats satisfaisants, faute d’une gouvernance appropriée. Elle a analysé les publications de divers auteurs dans le domaine afin d’élaborer une recension des écrits pouvant montrer les différentes facettes des curricula élaborés dans des pays développés, en développement et dans des pays les moins avancés, et ceci, dans le but de comprendre la dimension et l’importance de ce projet scolaire qu’est le curriculum de l’éducation à la citoyenneté.

Suite à la soutenance de sa thèse, les théories sur les curricula sont d’une importance capitale pour sa recherche. Car, elle a fait appel à des théories sur les curricula et la gouvernance des systèmes éducatifs. Par la méthode qualitative, elle a collecté des données à travers deux départements, plus particulièrement, les arrondissements de Port-au-Prince, de Jacmel et leurs communes. Sa recherche a été effectuée à travers les écoles secondaires et les deux directions départementales de ces deux départements géographiques.

Par une analyse des résultats de la recherche, elle a pu observer là où se trouve le goulot d’étranglement empêchant ainsi la mise en œuvre de tous les documents stratégiques, particulièrement le curriculum de l’éducation à la citoyenneté du nouveau secondaire. Ce document conçu depuis 2001 découle du Plan National d’Éducation et de Formation (PNEF), proposé par le MENFP en 1998. D’une part, son analyse est sur le plan opérationnel, à travers les résultats de l’enquête dans les écoles des deux départements (Ouest et Sud-Est) et d’autre part, une attention spéciale est accordée à la gestion et la gouvernance du système au niveau stratégique. Elle a analysé également le contenu des entretiens eus avec des inspecteurs et des directeurs départementaux sur leur compréhension de la gouvernance du système.

In fine, Bellita BAYARD a proposé un modèle de gouvernance pouvant aider à la mise en œuvre des documents créés par le MENFP. La conclusion de sa recherche doctorale ouvre les champs vers des pistes de solutions et de recherches scientifiques futures. Les mots clés sa recherche sont : Curriculum/programme, mise en œuvre, éducation à la citoyenneté, gouvernance, gestion/management et politique publique.

Tagged
Marc-Donald VINCENT
Marc-Donald Vincent est spécialiste en gestion de projets. Il a obtenu une licence en sciences agricoles de l'Université Chrétienne du Nord d’Haïti (UCNH) en 2016, un diplôme d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en gestion des projets d'architecture et d'aménagement en 2020 et une maîtrise (M.Sc.A) en gestion de projets en 2021 de l'Institut des Sciences, desTechnologies et des Études Avancées d'Haïti (ISTEAH). Après son stage de recherche au Laboratoire de recherche en réseautique et informatique mobile (LARIM) de Polytechnique Montréal, il poursuit sa recherche doctorale en sciences de la gestion en Haïti à l'ISTEAH. Sa thèse doctorale porte sur les facteurs de succès et de sous-performance des projets publics mis en œuvre dans les pays à revenu faible et intermédiaire, cas d'Haïti. Aussi, Marc-Donald Vincent est président du Centre de Recherche Intégrée et Scientifique d’Haïti (CRISH) et du journal Le Scientifique promouvant la recherche scientifique en Haïti.
https://www.lescientifique.org