Éducateur exceptionnel en génie : l’IEEE rend hommage à Samuel Pierre

BLOG
Samuel PIERRE

 

Pour cette année 2023, le lauréat du Prix J.M. Ham d’éducateur en génie exceptionnel est Samuel Pierre. Ainsi, le professeur Samuel Pierre du Département de génie informatique et de génie logiciel (GIGL) de Polytechnique Montréal (Canada) et de l’ISTEAH (Haïti) a été célébré lors du gala des prix de l’Institut d’ingénieurs en électricité et électronique du Canada (IEEE Canada) qui s’est tenu à Regina le 25 septembre 2023. Cette médaille lui est remise pour ses contributions exceptionnelles à la formation de la prochaine génération de scientifiques et d’ingénieurs dans les domaines de l’informatique mobile, des réseaux et de l’apprentissage en ligne.

Créé en 1994, ce prix récompense chaque année un ingénieur canadien exceptionnel reconnu pour avoir partagé ses capacités techniques et professionnelles par l’enseignement (dans l’industrie, le gouvernement ou un établissement d’enseignement supérieur). Les récipiendaires de cette médaille apportent naturellement une contribution exceptionnelle à l’enseignement de l’ingénierie.

Samuel Pierre a reçu la médaille d’or pour ses « contributions exceptionnelles à la formation de la prochaine génération de scientifiques et d’ingénieurs dans les domaines de l’informatique mobile, des réseaux et de l’apprentissage en ligne ». Rappelons que ce prix récompense des ingénieurs canadiens exceptionnels pour leurs contributions exemplaires à la profession d’ingénieur.

Outre que Samuel PIERRE, quels sont les anciens récipiendaires du Prix J.M. Ham d’éducateur en génie ?

Outre que Samuel PIERRE ayant reçu ce prestigieux prix J.M. Ham d’éducateur exceptionnel en génie en 2023, voici la liste exhaustive des personnalités l’ayant reçu de 1994 à 2023 d’après IEEE Canada (2023) :

  • 2023 – Samuel Pierre, “For outstanding contributions to the training of the next generation of scientists and engineers in mobile computing, networking and e-learning.”
  • 2022 – Lawrence Chen, “For outstanding contributions to student learning in engineering through teaching, curriculum development, pedagogical challenge, research, and community building.”
  • 2021 – Lukas Chrostowski, “For exceptional training and education leadership in the design of silicon photonic devices and systems for applications in optical communications, biosensors and quantum information.”
  • 2020 – Amir Aghdam, for “successfully training world-class engineers and researchers for today’s industry and academia.”
  • 2019 – Tom Murad, for “the dual education program.”
  • 2018 – Alegan Anpalagan, for “contributions to engineering education, training and research.”
  • 2017 – (No award)
  • 2016 – Mohamed Cheriet, for “outstanding contribution in data analytics and sustainable ICT engineering education and research.”
  • 2015 – Yahia Antar
  • 2014 – Jamal Deen, for “outstanding contributions in engineering education & dedication to students..”
  • 2013 – Leslie Rusch, for “excellence in graduate supervision.”
  • 2012 – Safa Kasap, for “outstanding contributions to electrical and electronic engineering education.”
  • 2011 – Keith Hipel, for “contributions to the internationalization of engineering education via exchange program and systems.”
  • 2010 – Vijay Bhargava, for “exemplary teaching, curriculum development and lifelong dedication to students.”
  • 2009 – John Cartledge, for “outstanding contributions in inspiring postgraduates in fiber optics research.”
  • 2008 – Andreas Antoniou, for “outstanding contributions to engineering education in Canada.”
  • 2007 – David V. Plant, for “excellence in undergraduate and graduate teaching and student supervision.”
  • 2006 – Paresh C.Sen
  • 2005 – Kostas Plataniotis, for “contributions to engineering education and inspirational guidance of graduate students.”
  • 2004 – Hoang LeHuy
  • 2003 – V. Ramachandran
  • 2002 – John E. Quaicoe
  • 2001 – Roy Billinton
  • 2000 – Clarence W. de Silva
  • 1999 – Robert H. MacPhie
  • 1998 – K.D. Srivastava
  • 1997 – R. Venkatesan
  • 1996 – M. A. Rahman
  • 1995 – Robert Burridge
  • 1994 – Mohinder S. Sachdev

Biographie de Samuel Pierre

Samuel Pierre, professeur titulaire au département de génie informatique et génie logiciel de Polytechnique Montréal, est un expert de réputation internationale, qui œuvre depuis plus de 30 ans dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Ses prestations professionnelles couvrent plus spécifiquement les champs suivants : planification de réseaux de télécommunications avec et sans fil, réseautique et informatique mobile, systèmes informatiques répartis sur Internet, formation à distance, e-Learning, technologies d’apprentissage. Il a effectué plusieurs contrats de Recherche et Développement et de consultation pour diverses entreprises et institutions situées au Canada ou à l’étranger, parmi lesquelles Bell-Canada, Ericsson, Harris, Hydro-Québec, la Caisse de dépôt et placement du Québec, la Ville de Montréal, Conatel, Téléco, la Banque de la République d’Haïti (BRH) ainsi que plusieurs ministères et organismes de l’État. Pendant 5 ans, il a agi comme expert pour l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en France. Au cours des 30 dernières années, il a dirigé ou participé à des projets qui totalisent plus de 32 millions de dollars.

Samuel Pierre a obtenu un baccalauréat en génie civil de l’École Polytechnique de Montréal en 1981, un deuxième baccalauréat (1984) et une maîtrise (1985) en mathématiques-informatique de l’Université du Québec à Montréal, une deuxième maîtrise en sciences économiques de l’Université de Montréal en 1987, et un doctorat en génie électrique de Polytechnique Montréal en 1991. Il est actuellement professeur titulaire au département de génie informatique et génie logiciel de cette dernière institution, directeur du Laboratoire de recherche en réseautique et informatique mobile (LARIM). De 2002 à 2014, il a été titulaire de la Chaire de recherche industrielle CRSNG/Ericsson en systèmes réseautiques mobiles de prochaines générations. Avant son entrée comme professeur à Polytechnique Montréal, il a enseigné à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), à la Télé-université du Québec, à l’Université Paris-7, et à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) en Suisse. Au cours des 30 dernières années, il a supervisé jusqu’à la diplomation les travaux de recherche (mémoires et thèses) de plus de 160 étudiants aux études supérieures, dont 40 thèses de doctorat.

Dr. Pierre a à son actif plus de 550 publications scientifiques : 10 livres, 18 ouvrages collectifs, 30 chapitres de livres, et plus de 450 autres publications scientifiques incluant notamment des articles de revue et des communications dans des conférences. Il a été membre du Comité des doctorats Honoris Causa et du Comité de l’Éméritat de l’École Polytechnique de Montréal, du Comité de sélection du Programme des subventions stratégiques Technologie de l’information et de la communication du Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada. Il a été aussi évaluateur externe pour l’Ontario Research Fund – Research Excellence program, pour le Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique, Division des mathématiques, sciences naturelles et de l’ingénieur, et pour le Qatar Foundation for Education, Science and Community Development.

Dr. Pierre est aussi membre de plusieurs conseils d’administration et de conseils scientifiques.  Il est, entre autres, co-fondateur et président de GRAHN-Monde et de l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (ISTEAH). Il est aussi le président et chef de la direction de la firme montréalaise Le Groupe GÉNINOV.

Distinctions attribuées à Samuel PIERRE

Samuel Pierre a reçu de nombreuses distinctions au cours de sa carrière. Mentionnons quelques-unes :

  1. Lauréat du prix J.M. Ham d’éducateur en génie exceptionnel (IEEE) pour ses contributions exceptionnelles à la formation de la prochaine génération de scientifiques et d’ingénieurs dans les domaines de l’informatique mobile, des réseaux et de l’apprentissage en ligne.
  2. Plaque d’honneur décernéee par l’Autorité de Gestion du Parc (AGP) pour la contribution de Samuel PIERRE dans le développement durable d’Haïti et pour avoir implanté la Cité du savoir & ISTEAH à proximité du plus important Patrimoine culturel d’Haïti et particulièrement à Milot ; 
  3. Officier de l’Ordre national du Québec (juin 2022) ;
  4. Officier de l’Ordre de Montréal, Canada en mai 2022 ;
  5. Prix Médaille d’or d’Ingénieurs Canada, pour reconnaître les réalisations exceptionnelles d’un.e ingénieur.e qui, par son travail et ses services, a amélioré la qualité de vie des Canadiens et d’autres personnes dans le monde (2021) ;
  6. Fellow d’Ingénieurs Canada (FIC), pour reconnaître la contribution remarquable à la profession d’ingénieur au Canada (2021) ;
  7. Grand prix d’excellence professionnelle de l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ), pour reconnaître l’excellence de la pratique professionnelle d’une personne sur la base des valeurs fondamentales de la profession d’ingénieur.e. et souligner la carrière exceptionnelle d’un.e ingénieur.e en considérant ses réalisations et son attitude professionnelle (2020) ;
  8. Prix Méritas du meilleur professeur de Génie informatique à Polytechnique Montréal (2020) ;
  9. Prix El Fassi (2017) pour souligner l’action d’une personne qui a exercé une influence importante par la qualité de son expertise et le caractère innovant de ses réalisations à l’échelle internationale dans les domaines de la recherche, de la formation, du développement et de la coopération internationale, de la gouvernance et/ou du transfert de connaissances ou de compétences ;
  10. Doctorat honoris causa (D.h.c.) de l’Université du Québec en Outaouais (UQO), (2016) ;
  11. Doctorat honoris causa de l’Université du Québec sous l’égide de l’UQTR (2013) ;
  12. Médaille du jubilé de diamant de la Reine Élizabeth II d’Angleterre (2012) ;
  13. Membre de l’Ordre du Canada (2011), l’une des plus prestigieuses distinctions honorifiques civiles du pays, pour sa contribution dans le domaine des réseaux de communications câblés et sans fil, et pour son engagement bénévole au sein de la communauté haïtienne au Québec ;
  14. Dans le cadre des célébrations du 40e anniversaire de l’UQÀM, nommé Ambassadeur de l’UQÀM (2010), distinction qui lui est décernée pour souligner entre autres son parcours exceptionnel ;
  15. Chevalier de l’Ordre national du Québec (2009), “la plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec” (Vidéo du Chevalier de l’Ordre national du Québec) ;
  16. Honoré par le Mouvement des Caisses Desjardins comme un acteur-clé de la diversité (2008) ;
  17. Membre de l’Académie canadienne du génie (2008), où siège moins de 1 % des ingénieurs canadiens ;
  18. Prix d’excellence en enseignement et en formation de Polytechnique Montréal (2005) ;
  19. Prix de l’Association canadienne de télécommunications sans-fil (ACTS), en reconnaissance de son partenariat avec l’industrie du Sans-fil (2003) ;
  20. Fellow de l’Institut Canadien des Ingénieurs (2003), où siège moins de 1 % des ingénieurs canadiens ;
  21. Prix Poly 1873 pour l’excellence en enseignement et en formation (2001) ;
  22. Prix Sligos de la meilleure communication de recherche aux Neuvièmes journées internationales sur les systèmes experts et leurs applications tenues en France (1989).

Domaines d’expertise de Samuel Pierre

Les domaines d’expertise de Samuel Pierre sont :

  • Systèmes de télécommunications ;
  • Réseaux de télécommunications ;
  • Télécommunications mobiles et personnelles ;
  • Systèmes de télécommunications sans fil.

Publications scientifiques de Samuel Pierre

Samuel Pierre est peut-être l’haïtien ayant publié le plus grand nombre d’articles scientifiques. Pour l’instant, Samuel Pierre publie plus de 500 articles scientifiques. Pour avoir une idée des articles scientifiques publiés, cliquez sur https://www.polymtl.ca/expertises/pierre-samuel/publications

Contribution de Samuel Pierre au développement structurel d’Haïti

La contribution de Samuel Pierre au développement d’Haïti date longtemps. Toutefois, sa contribution en Haïti devient de plus en plus palpable à partir du tremblement de terre en Haïti en 2010 où l’ingénieur informatique Samuel Pierre s’est dit que les Haïtiens devaient rebâtir le pays eux-mêmes. Ainsi, en sollicitant les dons de la diaspora à Montréal, il a lancé la Cité du savoir et l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (ISTEAH), rapporte t’on dans Radio-canada, 2022.

Depuis 2013, l’ISTEAH offre un enseignement universitaire au niveau de DESS, Maîtrise et Doctorat avec le concours de 200 professeurs, bénévoles pour la plupart. Les étudiants sont situés dans sept villes d’Haïti et ils disposent d’une plateforme numérique affichant les contenus de la formation. À ce jour, l’université a formé plus d’une centaine de diplômés, dont plus d’une dizaine de docteurs (Ph. D.). Pour Samuel Pierre (cité dans Radio-canada, 2022), « L’initiative du développement des pays et des peuples doit revenir aux ressortissants de ces pays, et les aides viennent en appui à tout ça. ».

Par rapport à l’aide au développement, Samuel Pierre n’a aucune confiance à l’aide gouvernementale étrangère. Il dénonce la situation du peuple haïtien alors que l’aide étrangère s’est multipliée ces dernières années. Il est cependant conscient que la responsabilité de l’aide est partagée. « Le destin des peuples se joue par les peuples. Autrement dit, Haïti, en tant que pays, doit se prendre en main », affirme-t-il.

Dans une interview accordée à Radio-canada (2022), Samuel Pierre cite une étude de la Banque mondiale qui indique que 83 % des Haïtiens détenteurs d’un diplôme d’études supérieures sont allés vivre ailleurs. Ce qui fait d’Haïti le plus grand exportateur de talents au monde, dénonce Samuel Pierre. Il rappelle les causes de cette fuite de cerveaux qui étaient dûes au départ à cause de la dictature, mais par la suite, c’était pour des raisons économiques, pour des raisons d’instabilité politique, pour des raisons aujourd’hui d’insécurité. 

« Pour avoir [un nouvel] Haïti, il faut d’abord former de nouveaux citoyens. […] On veut construire des écoles. C’est le plus beau cadeau que l’on peut faire à une société. » relate Samuel Pierre.

Conclusion

Pour ceux qui ne connaissent pas Samuel Pierre, il est un citoyen haïtien qui est ancré dans le développement structurel d’Haïti. Il recherche à unir les filles et fils d’Haïti afin de leur doter de savoirs et de nouvelles visions pouvant aider au développement du pays. Au Canada, Samuel Pierre représente un modèle auprès de la communauté québécoise et montréalaise. Alors qu’il étale sa vision de création de la Cité du savoir, à Milot, en Haïti, il a affirmé que « On ne peut espérer rebâtir un pays si on ne rebâtit pas sa tête. Et pour cela, la solution, c’est de donner à sa population l’accès à une véritable éducation ». Pour mieux comprendre ce projet de Cité du savoir, cliquez sur Cité du savoir. Plus loin, il a écrit un guide de proposition pour la refondation de l’État d’Haïti, voici le lien du livre sur Construction d’une Haïti nouvelle – Vision et contribution du GRAHN.

Tagged
Marc-Donald VINCENT
Marc-Donald Vincent est spécialiste en gestion de projets. Il a obtenu une licence en sciences agricoles de l'Université Chrétienne du Nord d’Haïti (UCNH) en 2016, un diplôme d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en gestion des projets d'architecture et d'aménagement en 2020 et une maîtrise (M.Sc.A) en gestion de projets en 2021 de l'Institut des Sciences, desTechnologies et des Études Avancées d'Haïti (ISTEAH). Après son stage de recherche au Laboratoire de recherche en réseautique et informatique mobile (LARIM) de Polytechnique Montréal, il poursuit sa recherche doctorale en sciences de la gestion en Haïti à l'ISTEAH. Sa thèse doctorale porte sur les facteurs de succès et de sous-performance des projets publics mis en œuvre dans les pays à revenu faible et intermédiaire, cas d'Haïti. Aussi, Marc-Donald Vincent est président du Centre de Recherche Intégrée et Scientifique d’Haïti (CRISH) et du journal Le Scientifique promouvant la recherche scientifique en Haïti.
https://www.lescientifique.org