OFFICIEL : La FIFA exclue politiquement la Russie de la Coupe du Monde 2022

Actualités Europe International

Alors que la FIFA dit toujours qu’elle n’intervient pas dans la politique et que le sport tient à pacifier le monde, la première décision politique prise par la FIFA joue en faveur des puissances occidentales et capitalistes pourtant les pays pauvres demandent toujours à la FIFA de réagir ainsi dans certains contextes. Une politique de deux poids et de deux mesures ? Sous pression depuis plusieurs jours, la FIFA a finalement cédé. Les hautes instances du football international ont sévi fort avec la Russie, en raison de l’invasion de l’Ukraine. Une exclusion de la Sbornaya de la Coupe du Monde était à l’ordre du jour et elle est désormais confirmée puisque la FIFA et l’UEFA ont officialisée cette nouvelle ce lundi en fin de journée dans un communiqué. La Russie ne disputera donc pas les barrages à la fin de ce mois.

Plusieurs sanctions ont déjà été prononcées par la FIFA à l’encontre de la Russie. Elle n’avait pas osé l’exclure complètement de sa compétition phare, mais a décrété le fait que Golovin et ses coéquipiers jouent sous bannière neutre, sans hymne, ni supporters et également hors de leur territoire. Ces sanctions, même si elles avaient le mérite d’exister, n’ont pas contenté grand-monde. 

La Pologne et la République Tchèque ont fait d’ores et déjà savoir qu’ils refusent catégoriquement de défier la Russie, même après les décisions prises par la FIFA. Et ce lundi, l’Albanie, la Norvège, l’Angleterre et l’Eire leur ont emboité le pas. Tous ont estimé qu’il est inconcevable de défier ce pays alors que la guerre fait rage en Ukraine. Il y a eu la pression de ses différentes associations nationales, mais aussi celle du CIO. Ce lundi, le Comité olympique a clairement « recommandé » aux institutions internationales d’écarter la Russie et tous ses athlètes des différentes compétitions sportives. La FIFA a pris tout cela au mot.

Contradiction de l’approche de la FIFA avec cette sanction politique

L’exclusion de la Russie va créer un précédent controversé. La FIFA risque de répondre de toutes les fois où elle est restée passive face aux différents conflits dans le monde, en s’appuyant sur son crédo qui était de ne pas mêler le sport à la politique. Elle va faire entrave à ses principes et il y a fort à parier que de nombreux problèmes vont alors se poser. Notons aussi que la Russie pourra toujours faire appel auprès du TAS pour invalider cette sanction. Avec le retrait de la Russie, la Pologne pourrait être propulsée directement en finale de barrage (contre la République Tchèque ou la Suède). Ou alors, c’est la Slovaquie, qui a fini derrière la Russie, qui défiera les Polonais. Enfin, la troisième solution, c’est de repêcher la Norvège, en sa qualité de meilleur troisième se trouvant aujourd’hui hors corse.

Facebook Comments Box
Print Friendly, PDF & Email

À PROPOS DE L'AUTEUR ET/OU LE SCIENTIFIQUE

Tagged
LE SCIENTIFIQUE
LE SCIENTIFIQUE comme son nom l’indique est une revue de presse scientifique dont sa mission principale est de servir les communautés mondiales en quête de savoir et d’informations, c’est-à-dire du savoir scientifique et socioprofessionnel pour comprendre l’évolution de l’humanité, interpréter les phénomènes qui se développent dans leur environnement dans un esprit scientifique. En d’autres termes, la revue publie des articles scientifiques, professionnels et populaires selon les principes déontologiques, les normes méthodologiques APA. La revue LE SCIENTIFIQUE est diffusée au format électronique grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Elle s’adresse aux lecteurs et aux internautes du monde entier et propose deux articles au moins par semaine autour des questions scientifiques, professionnelles et populaires. La revue est publiée sur le web et également diffusable par email.
https://lescientifique.org