Jhonson Napoléon, un chouchou des internautes critiqué pour son opiniâtreté

Actualités

Jhonson Napoléon est un chouchou des milliers d’internautes d’origine haïtienne pour sa capacité d’influence sur de nombreux jeunes haïtiens en termes de culture entrepreneuriale. Jhonson Napoléon possède 570,000 followers sur facebook, beaucoup plus que le Premier Ministre Ariel Henry qui détient seulement 15,000 followers sur facebook et 73,000 abonnés sur Twitter. Toutefois, certains internautes haïtiens dont des spécialistes le considèrent comme un opiniâtre qui est trop fortement attaché à son opinion, à sa volonté, en parlant des personnes et de certaines pratiques culturelles en Haïti qui ne sont nullement adaptées au reste du monde. Qui est Jhonson Napoléon ? Pourquoi certains voient en Jhonson Napoléon un influenceur efficace et philanthrope alors que d’autres le considère comme un opiniâtre ?

Qui est Jhonson Napoléon

Jhonson Napoléon est né à Port-au-Prince. Il vivait une bonne partie de son enfance à Plaisance du Sud dans le département des Nippes, ville natale de ses parents (Charles, 2022). Après avoir terminé ses études classiques, Jhonson Napoléon revenait à Port-au-Prince en vue d’entamer ses études universitaires. Tandis qu’Haïti faisait face à d’énormes problèmes sociopolitique et économique en 1993, Jhonson Napoléon a immigré vers les États-Unis d’Amérique au cours de cette année afin de vivre son rêve américain et surtout à la recherche de meilleures opportunités.

Par ailleurs, Jhonson Napoléon est un homme marié puis divorcé. Il est père de trois (3) enfants (Charles, 2022). Pour la petite histoire, depuis que Johnson Napoléon a quitté Haïti à l’âge de 20 ans et s’installe du coup aux États-Unis en 1993, il est devenu un grand homme d’affaires et préside deux principales institutions, à savoir Azur College et Cola Choucoune.

Pourquoi certains voient en Jhonson Napoléon un influenceur efficace et philanthrope alors que d’autres le considère comme un opiniâtre ?

Le grand débat qui se fait sur les réseaux sociaux en Haïti et dans les communautés haïtiennes étrangères se réside d’une part dans la capacité de Jhonson Napoléon à offrir des consultations publiques et en libre accès à des communautés haïtiennes via les réseaux sociaux dont Facebook et Twitter. D’autre part, les débats prolifèrent sur le caractère opiniâtre de Johnson Napoléon qui n’essaie pas de comprendre que comparaison n’est pas raison.

Le bon côté acclamé de Jhonson Napoléon se situe surtout dans ses conseils entrepreneuriaux et son appui philanthrope à des Haïtiens vivant dans la diaspora ou en Haïti.

Toutefois, le mauvais côté critiqué de Jhonson Napoléon se trouve dans son acharnement à prendre parti pour le protestantisme en dépit des méfaits du protestantisme sur le développement d’Haïti alors qu’il démontre par tous les moyens les mauvais côtés du vaudou, sa culture originelle.

D’autre part, Jhonson Napoléon cherche tantôt à critiquer des politiciens de la masse les moins corrompus sans critiquer ceux qui ont dilapidé les Fonds CIRH et PETRO CARIBE. Parfois, ses opinions mettent les abonnés dans un profond dilemme lorsqu’il leur demande d’imiter les oligarques haïtiens qui n’ont parfois aucun patriotisme pour Haïti et qui font seulement le commerce pour le profit (parfois déloyal) et non pour le bien commun d’Haïti y compris son développement territorial.

Entre autres, des internautes critique Jhonson Napoléon pour son manque de méthode scientifique lorsqu’il émet des opinions sur des sujets complexes. Car, il se contente seulement de faire passer son point de vue sans se soucier du contexte géographique, politique, sociologique, culturel, etc. Certains estiment que Johnson devrait s’adapter à son titre de chef et propriétaire d’université. Est-ce que les haïtiens attendront que Jhonson Napoléon se comporterait comme certains recteurs d’université en Haïti ? Si c’est le cas, c’est déconseillé, car, de nombreux recteurs d’université haïtienne n’ont et ne transfère aucune culture entrepreneuriale.

Dans un contexte où l’église en Haïti est à la base de l’importation des centaines de containers d’armes et munitions de haut calibre, Jhonson Napoléon se prend le malin plaisir à faire passer le vaudou comme le bouc émissaire de la crise que connaît le pays tandis que les serviteurs vaudouisans ne font que donner de la protection à tout désireux haïtiens.

Dans une publication de Jhonson Napoléon portant sur le vaudou, lisez les commentaires pour en déduire les réactions sociales 👇

En effet, chaque individu possède de bons et de mauvais côtés. Il est de son ressort d’apporter des améliorations progressivement sans trahir ses convictions et valeurs. Peu importe le statut social d’un individu, les critiques apparaîtront. C’est à l’individu de prendre les bonnes décisions et de travailler à son profit et pour le bien commun mais dans le respect des principes éthiques et légaux.

Print Friendly, PDF & Email

AUTEUR | AUTRICE

Tagged
Marc-Donald VINCENT
Marc-Donald Vincent est spécialiste en gestion de projets. Il travaille dans les champs de compétences suivants : agronomie, planification urbaine, gestion territoriale, gestion de projets, logistique, administration des aires protégées et du patrimoine mondial de l’humanité, évaluation environnementale des projets et programmes, opérations électorales. Il a obtenu un baccalauréat en sciences agricoles à l’Université Chrétienne du Nord d’Haïti (UCNH) en 2016, un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) et une maîtrise en gestion de projets à l’Institut des Sciences, des Technologies et des Études Avancées d’Haïti (ISTEAH) en 2021. Pour l’instant, il poursuit sa recherche doctorale en sciences de la gestion à l’Institut des Sciences, des Technologies et des Études Avancées d’Haïti (ISTEAH). Marc-Donald Vincent décrochait son premier travail à la Municipalité de Milot en 2013 à titre de Chef de service d’urbanisme & d’aménagement puis comme Directeur du territoire en 2020. Il travaille en passe-temps comme superviseur électoral principal de Milot de 2015 à 2017. En Mars 2020, il fournit ses services à l’Autorité de Gestion du Parc National Historique Citadelle, Sans-Souci, Ramiers (AGP) comme Responsable logistique du seul Patrimoine historique matériel haïtien reconnu par l’UNESCO. En 2018 et 2019, il enseignait les statistiques descriptives au niveau professionnel. Par ailleurs, il est également rédacteur en chef & fondateur de Le Scientifique, une revue de presse en ligne depuis 2017. Aussi, Marc-Donald Vincent est fondateur de l’Association Éco-citoyenneté d’Haïti (AEC-HAITI), une association à but non lucratif travaillant dans la promotion et la défense des droits environnementaux des citoyens y compris la valorisation des écogestes et des principes de protection de l’environnement. En termes de distinction, il reçoit un certificat de finaliste de Ten Outstanding Young Persons (TOYP) pour Haïti en 2017 par Jeune Chambre Internationale Haïti (JCI Haïti). ________________________ LE SCIENTIFIQUE comme son nom l’indique est une revue de presse scientifique dont sa mission principale est de servir les communautés mondiales en quête de savoir et d’informations, c’est-à-dire du savoir scientifique et socioprofessionnel pour comprendre l’évolution de l’humanité, interpréter les phénomènes qui se développent dans leur environnement dans un esprit scientifique. En d’autres termes, la revue publie des articles scientifiques, professionnels et populaires selon les principes déontologiques, les normes méthodologiques APA. La revue LE SCIENTIFIQUE est diffusée au format électronique grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Elle s’adresse aux lecteurs et aux internautes du monde entier et propose deux articles au moins par semaine autour des questions scientifiques, professionnelles et populaires. La revue est publiée sur le web et également diffusable par email. Email : info@lescientifique.org Téléphone : +(509) 4630 7623
https://www.lescientifique.org